Le groupe Adani obtient une franchise T20 féminine en Inde pour 158 millions de dollars.

Le cricket féminin a reçu un coup de pouce majeur mercredi lorsque le conseil indien du cricket a annoncé les propriétaires de cinq nouvelles franchises pour le tournoi inaugural de la Women’s Premier League T20.

Le groupe Adani, détenu par le milliardaire Gautam Adani, a réussi à acquérir la franchise d’Ahmedabad pour 12,8 milliards de roupies (158 millions de dollars), ce qui en fait l’équipe la plus chère de la ligue.

Les propriétaires des franchises des équipes masculines de l’IPL ont également investi massivement dans la ligue : Reliance Industries, propriétaire des Mumbai Indians, a obtenu la franchise féminine de Mumbai pour 111 millions de dollars, les propriétaires de l’équipe masculine Royal Challengers Bangalore ont obtenu la franchise de Bengaluru pour 110 millions de dollars et la franchise de Delhi est allée aux propriétaires des Delhi Capitals, JSW GMR Group, pour un peu moins de 100 millions de dollars. Capri Global Holdings a accepté de payer 92,84 millions de dollars pour l’équipe de Lucknow.

Le processus d’appel d’offres a permis de réunir un total de 572 millions de dollars pour le conseil indien.

« Aujourd’hui est un jour historique pour le cricket, car l’appel d’offres pour les équipes de la WPL inaugurale a battu les records de l’IPL masculine inaugurale en 2008 », a déclaré Jay Shah, secrétaire de la BCCI, sur les médias sociaux.

« Cela marque le début d’une révolution dans le cricket féminin et ouvre la voie à un voyage transformateur à venir non seulement pour nos joueuses de cricket mais aussi pour toute la fraternité sportive. »

Lire aussi:  Gabriel Jesus réalise un triplé lors de la victoire d'Arsenal sur Séville - en images

L’Indien a déjà vendu les droits médiatiques du tournoi pour les cinq prochaines années à Viacom 18 pour 117 millions de dollars, ce qui se traduit par une valeur par match de près d’un million de dollars.

« C’est un moment historique pour le cricket indien, et nous sommes ravis d’en faire partie », a déclaré Nita Ambani des Mumbai Indians, qui possède également des équipes dans le tournoi T20 masculin en Afrique du Sud et l’ILT20 aux EAU.

Un certain nombre de joueuses de cricket à travers le monde ont exprimé leur joie car le jeu est maintenant devenu financièrement lucratif.

L’ancienne capitaine de l’Inde, Mithali Raj, a prédit des « temps passionnants » pour le cricket féminin, tandis que la batteuse anglaise Danni Wyatt et l’ancienne batteuse australienne Lisa Sthalekar ont également pris la parole sur Twitter pour saluer le nouveau tournoi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*