Je m’attendrais à un procès.

Rory McIlroy a déclaré qu’il n’avait pas vu Patrick Reed lui lancer un tee près du champ de tir de l’Emirates Golf Club mardi, mais a reconnu que si les rôles avaient été inversés, « je m’attendrais à un procès ».

Reed aurait tenté de saluer l’Irlandais du Nord deux jours avant le Hero Dubai Desert Classic.

Lorsqu’il a été snobé, l’Américain serait parti, tout en jetant un tee dans la direction de McIlroy avec dégoût.

C’est le dernier incident en date de ce que l’on a appelé la « guerre civile » du golf, qui a impliqué certains des plus grands joueurs du monde et ceux qui ont rejoint le LIV Golf tour.

McIlroy a déclaré qu’il avait repoussé l’approche de Reed car il était concentré sur l’entraînement, mais a suggéré que le climat dominant signifiait qu’il ne serait pas enclin à le saluer de toute façon.

« Je ne l’ai pas vu », a déclaré le numéro 1 mondial lorsqu’on lui a demandé si Reed lui avait lancé un tee-peg. « J’étais en bas près de mon sac et il est venu vers moi. J’étais occupé à travailler et à m’entraîner, et je n’ai pas ressenti le besoin de le reconnaître.

« Donc je n’ai pas du tout vu un tee venir dans ma direction, mais apparemment c’est ce qui s’est passé. Et si les rôles étaient inversés et que je lui avais jeté ce tee, je m’attendrais à un procès. »

Les divisions au sein du golf qui ont commencé avec l’arrivée du nouveau circuit, LIV Golf, l’année dernière, se sont approfondies loin du parcours sous la forme d’un certain nombre de procès.

Lire aussi:  Romelu Lukaku se prépare pour un nouvel assaut en Serie A.

Des joueurs tels que Reed, Henrik Stenson, Lee Westwood et Ian Poulter attendent une audience d’arbitrage le mois prochain pour savoir s’ils peuvent continuer à participer aux événements du DP World Tour, ainsi qu’à leurs engagements sur le LIV Tour.

Au cours des six derniers mois, Reed aurait également entamé une action en justice contre McIlroy et Tiger Woods, ainsi qu’une action en diffamation contre le commentateur de golf Brandel Chamblee.

« J’ai été cité à comparaître par son avocat la veille de Noël », a déclaré McIlroy, le double vainqueur du Classic. « Alors, bien sûr, [I was] J’essaie de passer un bon moment avec ma famille et si quelqu’un se présente sur le pas de votre porte et vous livre cela, vous n’allez pas bien le prendre.

« Je vis dans la réalité, je ne sais pas où il vit. Si j’étais à sa place, je ne m’attendrais pas à un bonjour ou une poignée de main. »

McIlroy et Reed prendront le départ en même temps que le premier tour du tournoi jeudi, mais sur des côtés différents du parcours Majlis.

McIlroy fait partie d’un trio avec Ryan Fox et Tommy Fleetwood, au départ du 10e tee. Simultanément, Reed sera au premier, aux côtés de Gavin Green et Scott Jamieson.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*