Les groupes d’aide de Montréal demandent plus d’argent pour s’occuper de l’augmentation du nombre de demandeurs d’asile

MONTRÉAL – Une coalition de groupes communautaires montréalais affirme que ses membres sont dépassés par le nombre croissant de demandeurs d’asile qui arrivent dans la ville et ont besoin de plus de ressources pour les aider.

Les groupes d’aide aux réfugiés affirment que l’assouplissement des restrictions aux frontières en raison de la pandémie de COVID-19 a entraîné un afflux massif de candidats à l’asile au Canada, dont beaucoup arrivent au Québec.

Le gouvernement fédéral affirme qu’entre janvier et novembre 2022, 45 250 demandeurs d’asile sont arrivés au Québec, comparativement à 7 290 réfugiés potentiels qui sont entrés au pays par la province pour toute l’année 2021.

La coalition demande au gouvernement du Québec de revenir sur une décision de 1996 qui limite l’accès des demandeurs d’asile à de nombreux services, dont l’assurance maladie publique.

Elle demande également aux gouvernements des fonds pour la prise en charge des réfugiés potentiels et le maintien du personnel.

Cependant, la coalition n’a fourni aucun chiffre précis concernant cette demande.

Sylvie Guyon, qui travaille avec deux groupes d’aide aux réfugiés dans le sud-ouest de Montréal, a déclaré aux journalistes que les demandeurs d’asile sont souvent considérés comme un fardeau pour la société – mais elle a dit que beaucoup d’entre eux ont travaillé dans des maisons de soins de longue durée pendant la pandémie de COVID-19.

« Nous avons réalisé que ces demandeurs d’asile étaient surreprésentés parmi les travailleurs des services essentiels. Nous avons soudainement commencé à les appeler nos ‘anges gardiens’ ….. En leur imposant un parcours difficile, stressant, qui prend parfois plusieurs années, le gouvernement a fait un très mauvais calcul à notre avis. »

Lire aussi:  Parlons bagages : combien coûte votre bagage à main ?

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 24 janvier 2023.

Ce reportage a été réalisé avec l’aide financière de la bourse d’information Meta et Canadian Press.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*