L’Inde, dominante, réalise un grand ménage contre la Nouvelle-Zélande et prend la tête du classement ODI.

Grâce aux centuries des ouvreurs Rohit Sharma et Shubman Gill, l’Inde a battu la Nouvelle-Zélande par 90 runs mardi pour remporter le troisième match international d’un jour et balayer la série 3-0.

Gill a marqué 112 courses en 78 balles et Sharma a réalisé 101 courses en 85 balles. L’Inde a atteint 385-9 en 50 overs.

« J’ai bien battu et j’ai voulu faire un effort supplémentaire aujourd’hui », a déclaré Sharma. « Le terrain était vraiment bon pour la frappe ».

En réponse, Devon Conway a marqué 138 sur 100 mais cela n’a pas suffi pour que la Nouvelle-Zélande soit battue pour 295 runs en 41,2 overs au Holkar Cricket Stadium. Shardul Thakur (3-45) et Kuldeep Yadav (3-62) ont fait la plupart des dégâts.

L’Inde est devenue l’équipe ODI la mieux classée avec cette victoire, tandis que la Nouvelle-Zélande a chuté à la quatrième place.

« Au cours des six derniers matchs, nous avons fait la plupart des parties correctement et c’est la clé dans les matchs de 50-over », a déclaré Sharma. « Nous avons été constants ».

Mis au bâton, les ouvreurs indiens ont partagé un stand impressionnant de 212 courses en 26,1 overs.

C’est le plus haut partenariat au premier guichet en ODI contre la Nouvelle-Zélande, dépassant les 201 runs de Virender Sehwag et Gautam Gambhir pour l’Inde en 2009.

Sharma a atteint 100 en 83 balles, son deuxième siècle ODI le plus rapide. Le capitaine de l’équipe d’Inde a réussi neuf fours et six six pour son 30e cent en ODI.

L'Indien Shubman Gill célèbre après avoir marqué son siècle. AFP

De l’autre côté, Gill a marqué son troisième cent en quatre manches. Il a réussi 13 quads et cinq sixes pour atteindre le point culminant en 72 balles.

Lire aussi:  Football : Le défenseur japonais Ko Itakura signe avec le Borussia Mönchengladbach

Au total, Gill a marqué 360 runs en trois manches contre la Nouvelle-Zélande. Il s’agit du meilleur score pour un batteur dans une série bilatérale de trois matches ODI, avec le Pakistanais Babar Azam contre les Antilles en 2016.

Gill a été nommé joueur de la série et a déclaré :  » Cela fait du bien d’être performant tout au long de la série. Mon approche n’a pas changé après le double cent (208 dans le premier ODI). Il s’agit de prendre un bon départ et de convertir chaque match si possible. »

L’Inde a ensuite perdu ses deux ouvreurs en 12 livraisons, et a continué à perdre des wickets à intervalles réguliers. De 230-2 en 28 overs, leurs sept derniers guichets n’ont ajouté que 155 runs en 22 overs.

Hardik Pandya a tenu l’ancre avec un 54 en 38 balles après que Virat Kohli (36), Ishan Kishan (17) et Suryakumar Yadav (14) aient été éliminés à bon compte sur un terrain favorable aux batteurs.

Jacob Duffy a réalisé 3-100 en 10 overs, et Blair Tickner a terminé avec 3-76.

Pandya a battu l’ouvreur kiwi Finn Allen pour un canard en deux balles.

Mais Conway a tenu son bout pour propulser l’attaque de la Nouvelle-Zélande. Il a marqué 50 points en 41 boules, puis a accéléré jusqu’à 100 points en 71 boules, avec sept quads et sept six.

Le score de 138 de Conway est le troisième meilleur score de la Nouvelle-Zélande en ODI contre l’Inde. Dans l’ensemble, il a réussi 12 quads et huit sixes. Henry Nicholls a marqué 42 points en 40 balles pour un total de 106 points pour le deuxième guichet.

Lire aussi:  Rory McIlroy est fier de sa "force mentale" après sa victoire spectaculaire au Dubai Desert Classic.

Thakur a frappé un double coup dans le 26ème over pour éliminer Daryl Mitchell (24) et Tom Latham (0) sur des livraisons successives. Il a également éliminé Glenn Phillips pour 5 points, brisant ainsi la détermination de la Nouvelle-Zélande.

Les contributions de Mitchell Santner (34) et Michael Bracewell (26) n’ont pas suffi à troubler le score de l’Inde.

Une série de trois matches de T20 entre l’Inde et la Nouvelle-Zélande commence vendredi à Ranchi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*