Rybakina s’adapte pour battre Ostapenko et se qualifier pour les demi-finales de l’Open d’Australie.

La championne de Wimbledon Elena Rybakina a poursuivi sa marche vers un deuxième titre du Grand Chelem après avoir dominé Jelena Ostapenko en quart de finale de l’Open d’Australie, mardi.

Dans un combat entre deux des meilleures joueuses du circuit WTA, c’est Rybakina, grâce à son service dominant, qui s’est facilement imposée 6-2, 6-4 en 1h19 sur la Rod Laver Arena. La 22e tête de série kazakhe affrontera l’Américaine Jessica Pegula ou la Biélorusse Victoria Azarenka pour une place en finale.

« Je suis super heureuse d’être en demi-finale. C’était une atmosphère incroyable », a déclaré Rybakina, 23 ans. « Bien sûr, j’étais nerveuse, surtout dans le dernier match, pour être honnête. Mais pas aussi nerveuse qu’avant le match. Je suis super heureuse d’avoir géré mes émotions et d’avoir très bien joué aujourd’hui. »

Rybakina avait déclaré « qu’elle pouvait battre n’importe qui » après avoir éliminé la tête de série Iga Swiatek en deux sets consécutifs dimanche et a déclaré qu’elle visait le classement numéro 1.

Au vu de ses deux dernières performances, la Kazakhe est en train de confirmer ses dires.

Elle a été la plus rapide à sortir des blocs derrière son grand service, brisant Ostapenko immédiatement et martelant trois aces pour atteindre 3-1.

Rybakina s’est créé une autre balle de break à 30-40 quand une soudaine averse de nuages a stoppé l’élan de la 22ème tête de série. Les joueurs se sont précipités hors de la Rod Laver Arena pendant que le toit était fermé et que l’eau était nettoyée.

« En Australie, on ne sait jamais. Le matin, il fait beau, puis en quelques heures ça change, donc il faut toujours être prêt », a déclaré Rybakina.

Lire aussi:  Jurgen Klopp exhorte Darwin Nunez à tirer les leçons de son "erreur" de carton rouge.

Après un retard de près d’une demi-heure, Ostapenko a écarté le danger immédiat mais n’a pas pu empêcher l’agressive Rybakina de s’emparer du match sur un deuxième break deux points plus tard.

Le service de Rybakina l’a sortie du pétrin dans la manche suivante à 15-40 et elle a conclu le premier set – joué dans deux conditions différentes – en 32 minutes.

« Tout le monde doit s’adapter », a déclaré Rybakina. « Je pense que je me suis très bien débrouillée dès le début du match et en continuant pendant le premier set ».

Ostapenko a augmenté la puissance de ses coups au sol au début du deuxième set, rompant pour 2-0 avec un cri. Mais la calme Rybakina a enchaîné quatre jeux consécutifs pour mettre la ligne d’arrivée fermement en vue.

A 6-5 en servant pour le match, Rybakina, d’origine russe et normalement sûre d’elle, voyait deux balles de match sauvées avant que son 11ème ace ne la propulse.

« J’essaie d’être calme, mais j’en ai besoin et cela m’aide beaucoup pendant le match », a déclaré la 25eme mondiale, qui serait dans le top 10 si elle avait reçu des points pour sa victoire à Wimbledon, où les joueurs russes et biélorusses étaient interdits. « Il y a beaucoup d’énergie dans mon box. Merci à mes entraîneurs, à ma famille et à mes amis. »

L’ancienne championne de Roland-Garros, Ostapenko, également pour son premier quart de finale à Melbourne Park, avait remporté les deux précédentes confrontations entre les deux joueuses.

Après avoir éliminé Coco Gauff, septième tête de série, au quatrième tour, la Lettone de 25 ans a déclaré que sa confiance était revenue, mais qu’elle avait été ébranlée par sa rencontre avec Rybakina.

Lire aussi:  Stefanos Tsitsipas survit au retour de Jannik Sinner pour remporter l'Open d'Australie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*