POLITIQUE > La fédération UMP de l’Essonne a tenu la semaine dernière son Comité départemental, réélisant à sa tête Georges Tron, pour un troisième mandat consécutif.

Après l’élection début novembre de dix délégués de circonscription, les adhérents du Mouvement Populaire étaient appelés la semaine dernière à réélire la direction départementale (Lire notre article). C’est à Epinay-sur-Orge que la fédération essonnienne a tenu son Comité départemental.

Une semaine avant sa confirmation au gouvernement (Lire notre article), le secrétaire d’Etat et Maire de Draveil a été élu pour un troisième mandat consécutif à la tête de l’UMP 91. Le patron de la majorité présidentielle dans le département souhaite avec cette confiance renouvelée des militants, « continuer à s’investir personnellement lors des prochaines échéances politiques et électorales à venir », annonce la fédération dans un communiqué, réaffirmant « son soutien  à la politique conduite par Nicolas Sarkozy ».

Arnaud Barroux l’outsider UMP sur Evry-Sud

La prochaine échéance électorale que devra mener le Président de l’UMP en Essonne, n’est rien d’autre que les cantonales de Mars prochain, où l’enjeu sera d’arracher la direction du département à un Parti Socialiste bien implanté. Une situation nationale favorable à la gauche qui ne décourage pas certains candidats UMP, comme Arnaud Barroux, qui a présenté le 11 novembre sa candidature aux habitants du canton d’Evry-Sud, ceux-ci « habitués à son visage, présent depuis l’été sur les panneaux d’affichage libre des villes d’Evry, Bondoufle et Lisses », précise-t-il dans un communiqué.

Les 20 et 27 mars prochains, Arnaud Barroux l’outsider face au Conseiller général sortant et 1er Vice-Président de Conseil général en charge des finances, le socialiste Francis Chouat, entend mener « une véritable campagne de terrain ».