Sabalenka récolte les fruits de son changement de mentalité après avoir atteint les quarts de finale de l’Open d’Australie.

Aryna Sabalenka a déclaré qu’un changement de mentalité pour bloquer les « émotions négatives » a été la clé de son bon début de saison après que la cinquième tête de série biélorusse se soit qualifiée pour les quarts de finale de l’Open d’Australie lundi.

Sabalenka a longtemps été considérée comme une championne majeure en devenir, mais ses trois demi-finales – aux deux derniers US Opens et à Wimbledon en 2021 – ont été ses meilleures performances jusqu’à présent, les baisses de forme et de concentration étant souvent blâmées pour son manque de succès en Grand Chelem jusqu’à présent.

Cependant, la victoire 7-5, 6-2 contre la 12e tête de série suisse Belinda Bencic au quatrième tour à Melbourne Park n’a montré aucun signe des nerfs qui ont affligé le jeu de la talentueuse Biélorusse dans le passé.

La démolition d’une heure et 27 minutes sur la Rod Laver Arena lui permet d’affronter Donna Vekic en huitième de finale après que la Croate, qui n’est pas tête de série, ait mis fin au parcours de rêve de la Tchèque Linda Fruhvirtova, âgée de 17 ans, 6-2, 1-6, 6-3.

Sabalenka a perdu son service au début du premier set, ce qui aurait pu entraîner une perte de confiance ou même une crise de nerfs par le passé. Mais la jeune femme de 24 ans a fait preuve d’un nouveau mental et d’un service plus rapide pour rester patiente avant de revenir et de prendre le match par le bon bout.

« Toute ma vie, il m’a fallu un peu de temps pour comprendre que les émotions négatives ne vous aideront pas sur le court », a déclaré Sabalenka, qui a remporté le titre de l’Adelaide International avant l’Open d’Australie.

Lire aussi:  Le batteur anglais Harry Brook est flatté par les comparaisons avec Virat Kohli.

« Vous devez juste rester fort et croire quoi qu’il arrive, et ensuite faire tout ce que vous pouvez. Donc juste super content de l’état d’esprit pendant le match aujourd’hui. J’ai fait un excellent travail. »

Avec les sorties prématurées de la tête de série Iga Swiatek et de la numéro 2 mondiale Ons Jabeur, Sabalenka fait partie des favorites pour remporter le premier Grand Chelem de la saison, mais elle n’a pas voulu dire, lorsqu’on lui a demandé, si sa nouvelle confiance signifiait qu’elle s’était fixé comme objectif de remporter un premier Grand Chelem cette année.

« Je ne veux pas parler de cela », a-t-elle dit. « Je pense que nous avons tous les mêmes objectifs, comme tous les joueurs. Je dirais que j’essaie d’être vraiment professionnelle sur le court, de faire tout ce que je peux à chaque match – pas de victoire facile pour mes adversaires. C’est l’essentiel. »

Les espoirs de titre de Sabalenka ont été renforcés par la défaite surprise de Caroline Garcia, quatrième tête de série, dans le match suivant à la Rod Laver Arena.

La Française Garcia semblait prête à poursuivre la renaissance de sa carrière qui l’a vue atteindre les demi-finales de l’US Open et remporter les finales WTA l’année dernière lorsqu’elle a pris une avance de 3-0 dans le premier set contre Magda Linette.

Mais tout s’est dégradé à partir de là, car Linette a joué un tennis inspiré pour revenir et remporter le match 7-6, 6-4. La Polonaise, 45e mondiale, affrontera la Tchèque Karolina Pliskova en quart de finale après que l’ancienne numéro 1 mondiale ait dominé la Chinoise Shuai Zhang 6-0, 6-4.

Lire aussi:  Pas de place pour l'amitié, Ons Jabeur vise une finale historique à Wimbledon.

« Je ne sais pas ce qui s’est passé. Je suis vraiment sans voix, je ne sais pas quoi dire », a déclaré Linette après que Garcia ait envoyé un dernier coup droit long pour lui offrir une place dans son premier quart de finale en Grand Chelem.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*