Erling Haaland réalise un nouveau triplé et Manchester City s’impose face aux Wolves.

Erling Haaland a inscrit son quatrième triplé pour Manchester City, qui a battu les Wolves 3-0 à l’Etihad Stadium dimanche.

L’attaquant norvégien a complété son dernier triplé avant l’heure de jeu, portant son total de buts en Premier League à 25, et à 31 toutes compétitions confondues.

Avec la victoire en poche, le manager Pep Guardiola a même pu faire sortir le joueur de 21 ans quelques minutes après avoir marqué son troisième but.

C’était la réponse parfaite de City après les critiques de Guardiola à l’égard de son équipe suite à sa victoire contre Tottenham Hotspur jeudi.

La victoire contre les Wolves a permis à City de revenir à deux points du leader Arsenal, mais les Gunners ont toujours un match en moins sur les Sky Blues après leur match contre Manchester United dimanche.

« Nous savions qu’aujourd’hui, nous devions démarrer sur les chapeaux de roue et prendre un bon départ, en jouant sur le rythme, ce qui a donné le ton du match », a déclaré le défenseur John Stones.

« Je n’ai pas vu les commentaires de Pep. Mais je sais ce qu’il nous a dit à la mi-temps, ce qu’il attend de nous et ce qu’il sait que nous pouvons faire.

« Aujourd’hui, nous savions que nous devions le faire dès le début et nous l’avons fait. La patience et le désir étaient là et nous avons marqué des buts et créé des occasions. Il est évident qu’un score vierge est très important maintenant. »

Après un début de match brouillon, Haaland donnait l’avantage de la tête à City cinq minutes avant la pause et doublait la mise sur penalty à la 50e minute.

Lire aussi:  Chelsea se tourne vers Gnabry et Leao après avoir manqué le Raphinha de Barcelone - rapports

Il a ajouté un troisième but quatre minutes plus tard et a quitté le terrain sous une ovation.

Cette victoire permet à City de rester dans la course au titre et d’apaiser les inquiétudes quant à sa forme après des résultats mitigés au début du mois.

Il a fallu du temps à City pour se mettre dans le bain en raison de la tactique brutale des Wolves, mais la victoire a finalement été convaincante.

Phil Foden ne figurait pas dans le groupe de City, mais Kevin De Bruyne était de retour dans l’équipe après avoir été laissé de côté en milieu de semaine.

City a dû être patient dès le début du match. Il était évident, après que des affrontements dans la surface aient retardé deux fois leurs tentatives de corner, que les Wolves voulaient contraindre et frustrer leurs hôtes.

Max Kilman a reçu un carton jaune pour une grosse faute sur Ilkay Gundogan et Mario Lemina, pour ses débuts en équipe nationale, et le manager Julen Lopetegui a également reçu des cartons jaunes.

City s’adaptait progressivement, Haaland et Jack Grealish voyant leurs tirs repoussés par José Sa, avant que Rodri ne tire juste au-dessus.

L’ouverture du score est intervenue en fin de première mi-temps lorsque De Bruyne a adressé un centre au second poteau et que Haaland s’est levé pour marquer de la tête avec style.

City voulait un penalty peu après lorsque Grealish s’est écroulé sous la pression de Nathan Collins, mais l’arbitre David Coote et la VAR ont épargné le défenseur des Wolves.

Collins frustrait à nouveau Grealish peu après en dégageant son tir puissant sur la ligne.

Lire aussi:  Cody Gakpo révèle l'influence de Virgil van Dijk sur son transfert à Liverpool, un "grand club".

City bénéficiait d’un penalty au début de la seconde période après que Gundogan ait été renversé par Ruben Neves et Haaland ne se trompait pas à 12 mètres.

Haaland a puni les Wolves à la 54e minute. Sa a donné la possession du ballon directement à Riyad Mahrez, qui, quelques instants après avoir été à deux doigts de marquer de la tête dans le filet latéral, a rapidement servi l’attaquant.

Haaland ne pouvait pas se louper devant le but et s’éclipsait pour célébrer un autre but avant de laisser la place au vainqueur de la Coupe du Monde Julian Alvarez.

Les Wolves ont montré un certain esprit avec le débutant Pablo Sarabia dont la tentative était bloquée par Nathan Ake et Daniel Podence qui testait Ederson.

City se montrait plus menaçant mais Mahrez était refusé par un drapeau de hors-jeu, Alvarez ne pouvait contourner Sa et Gundogan passait au-dessus.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*