Djokovic se qualifie pour le quatrième tour de l’Open d’Australie malgré des problèmes d’ischio-jambiers.

Novak Djokovic a atteint le quatrième tour de l’Open d’Australie grâce à une victoire 7-6(7), 6-3, 6-4 sur le Bulgare Grigor Dimitrov, samedi.

Le Serbe, qui vise un 22e titre majeur et un 10e titre australien, a semblé incertain dans ses mouvements en raison d’une blessure à l’ischio-jambier gauche au cours d’un premier set en dents de scie où il a commencé par un break, a gaspillé trois balles de set à 5-3 et a perdu son service en fin de match avant d’obtenir un tie-break.

Djokovic, qui était fortement tendu, est sorti d’une pause médicale et a mis la pression avec ses retours incessants du fond du court, menant 4-2 lorsque Dimitrov, 27e tête de série, a touché le filet pour abandonner son service, et a ensuite remporté le deuxième set.

Un Djokovic en difficulté semblait un peu plus sûr de son mouvement dans le troisième set et un double break pour commencer l’a aidé à maîtriser le Dimitrov, enclin aux erreurs.

Il y a seulement deux ans, Djokovic s’est déchiré un muscle abdominal pendant le tournoi et a quand même réussi à remporter un neuvième titre, et aucun de ses rivaux ne s’attendra à ce qu’il abandonne la chance d’un 10e sans se battre.

Le Bulgare a parfois menacé de compliquer la tâche de Djokovic mais, bien qu’il soit tombé deux fois de plus sur le court, il a réussi à s’en sortir pour affronter l’Australien Alex De Minaur.

A la veille d’affronter De Minaur devant une foule qui sera certainement remplie d’autres Australiens, Djokovic a déclaré aux spectateurs de la Rod Laver Arena : « Je ne sais pas combien d’entre vous seront de mon côté. Je ne pense pas qu’il y en ait beaucoup ».

Lire aussi:  Rory McIlroy fait une remontée spectaculaire pour remporter son troisième titre en FedEx Cup.

La victoire lui permet d’accéder aux huitièmes de finale pour la 15e fois, égalant Rafael Nadal à la deuxième place de la liste de l’ère Open pour les participations au quatrième tour de l’Open d’Australie, derrière les 18 de Roger Federer.

« Chaque point, chaque jeu a compté », a-t-il déclaré. « Je pense que le tournant pour les deux joueurs a été dès le départ, dès le premier jeu, faire un break précoce était important pour moi.

« Évidemment, je ne savais pas comment j’allais me sentir physiquement, j’avais des hauts et des bas.

« C’était une bataille incroyable, trois sets sur trois heures. On va se reposer et se préparer pour le prochain. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*