Bonn – Vieux amis, nouveaux ennemis : critique de l’épisode pilote de la série ARD

Images de scènes de la série Bonn - Vieux amis, nouveaux ennemis

La série événement historique Bonn – Alte Freunde, neue Feinde sur ARD retrace une partie de l’histoire importante de l’après-guerre de la République de Bonn. L’épisode pilote montre déjà que les réalisateurs savent habilement combiner des faits historiques avec des personnalités fictives et créer une atmosphère de thriller qui vaut le coup d’œil.

L’Allemagne au début des années 50. Le pays est encore marqué par les horreurs de la Seconde Guerre mondiale. Le silence et le désir d’oublier déterminent la vie des gens. A cette époque, Otto John (Sebastian Blomberg), juriste allemand et résistant, est président de l’Office fédéral de protection de la Constitution de la jeune République fédérale. Il s’est fixé pour objectif de démanteler les anciennes filiations nazies qui s’étendent jusqu’aux plus hautes sphères du gouvernement. La série « Bonn – Vieux amis, nouveaux ennemis » raconte son histoire – et celle de son adversaire.

Reinhard Gehlen (Martin Wuttke), ancien major général dans la Wehrmacht et ex-chef du département des armées étrangères de l’Est, met en place un service secret sous le regard bienveillant d’Adenauer. Pour faire de son « Organisation Gehlen » la plus efficace de l’État, il recrute sans scrupule d’anciens officiers de la Gestapo, de la SS et du SD qu’il connaît de sa vie passée. Et il a un objectif : faire tomber John de son trône et s’emparer lui-même de la plus haute fonction au sein des services de sécurité de la RFA.

L’un de ses acolytes est l’entrepreneur et ancien nazi Gerd Schmidt (Juergen Maurer). Il ne se contente pas d’aider activement Gehlen à armer les groupes d’extrême droite afin de pouvoir les utiliser en cas d’attaque éventuelle de l’Union soviétique. Il donne également de l’argent, exerce une influence et aide ses anciens camarades à s’enfuir. Lorsque sa fille Toni (Mercedes Müller) commence à travailler comme traductrice au sein de l’organisation Gehlen, elle se retrouve rapidement prise entre les deux feux d’une guerre froide au sein des services secrets allemands. Pour savoir si cela vaut la peine de regarder la série, rendez-vous sur Serienjunkies.de. (Reinhard Prahl)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*