Le patron de l’Open d’Australie défend l’arrivée épique d’Andy Murray à 4 heures du matin.

Le directeur de l’Open d’Australie, Craig Tiley, a repoussé les critiques suite à l’arrivée à 4 heures du matin d’Andy Murray dans son match contre Thanasi Kokkinakis, affirmant qu’il n’était « pas nécessaire » de modifier le calendrier du tournoi.

Murray s’est battu contre l’espoir local Kokkinakis au cours d’un match épique de cinq sets qui s’est terminé à 4h05 vendredi pour atteindre le troisième tour, qualifiant la fin du match à l’aube de « farce ».

« Je ne sais pas pour qui c’est bénéfique. Un match comme ça, on vient ici après le match, et c’est ça la discussion », a déclaré le Britannique de 35 ans après le spectacle de cinq heures et 45 minutes, le plus long de sa carrière.

« Plutôt que d’être, comme, ‘le match épique Murray-Kokkinakis’, cela se termine en une sorte de farce ».

Incroyablement, Murray a été aperçu de retour à Melbourne Park moins de huit heures après le match.

L’arrivée la plus tardive de l’ère Open a également eu lieu à l’Open d’Australie, en 2008, lorsque Lleyton Hewitt a battu Marcos Baghdatis lors d’un affrontement au troisième tour qui s’est terminé à 4 h 34 du matin.

La grande dame du tennis Martina Navratilova a déclaré qu' »aucun autre sport ne fait cela ».

« Il est essentiel de créer de meilleures règles dans le tennis en ce qui concerne la météo. [light and wind] et les heures de début ou de fin des matchs », a-t-elle tweeté.

« Murray et Kokkinakis finiront vers 4 heures du matin. C’est fou – aucun autre sport ne fait ça. »

Mais Tiley a déclaré que cela faisait partie intégrante du premier Grand Chelem de l’année – dont le calendrier a été perturbé cette année par une chaleur et une pluie intenses – et que cela ne se produisait pas souvent.

Lire aussi:  Guimaraes salue le "meilleur du monde" Pope alors que Newcastle fait un pas vers la finale de la Coupe de la Ligue

« Vous vous attendez à ce que de 19h à 12h [the evening session] dans ce créneau de cinq heures, il y aurait deux matches », a-t-il déclaré à la chaîne de télévision Channel Nine.

« Nous devons également protéger les matches. Si vous ne mettez qu’un match le soir et qu’il y a une blessure, vous n’avez rien pour les fans ou les diffuseurs.

« À ce stade, il n’est pas nécessaire de modifier le calendrier », a-t-il ajouté.

« Nous regardons toujours cela lorsque nous faisons le débriefing comme chaque année, nous avons déjà eu des matchs longs, à ce stade nous devons faire rentrer les matchs dans les 14 jours donc vous n’avez pas beaucoup d’options. »

S’il a fait l’éloge des fans qui sont restés jusqu’au bout, il a soulevé des inquiétudes concernant les enfants du ballon.

« Si mon enfant était un ramasseur de balles pour un tournoi, qu’il rentrait à la maison à cinq heures du matin, en tant que parent, je m’en voudrais », a déclaré l’Écossais, lui-même père de famille.

« Ce n’est pas bénéfique pour eux. Ce n’est pas bénéfique pour les arbitres, les officiels. Je ne pense pas que ce soit formidable pour les fans. Ce n’est pas bon pour les joueurs. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*