Atomic Heart : le robot tueur en avant-première – Le bioshock soviétique est aussi violent que ça

Bioshock rencontre Far Cry en mode soviétique ? Atomic Heart lance sur nous l’attaque des machines et de leurs robots effrayants. Notre preview montre à quel point c’est bon.

Hambourg – Les fans ont dû attendre longtemps, mais le moment est enfin venu. Après plus de cinq ans de développement, Atomic Heart quitte l’atelier et est lâché sur les joueurs*. Ceux-ci doivent faire face à l’apocalypse robotique. Mais le jeu vaut-il la peine ou n’est-il qu’une copie de Bioshock ? Nous vous le dirons dans la preview après notre premier essai.

Nom du jeu Cœur atomique
Release (date de première publication) 21 février 2023
Publisher (éditeur) Focus Home Interactive
Développeur Mundfish
Plate-forme PS5, PS4, Xbox Series X, Xbox One, PC
Genre Jeu de rôle/action, Monde ouvert

Aperçu de Atomic Heart : Réseau neuro pour contrôler les robots – qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

De quoi parle Atomic Heart ? Atomic Heart se déroule dans une réalité alternative en 1955, où les nazis ont été vaincus dès 1941. Tout cela grâce à Polymer, une découverte scientifique qui permet aux robots de se connecter au réseau « Collectif ». Avec « Collectif 2.0 », les humains devraient également avoir accès à ce réseau en 1955.

La ville dans les nuages par Atomic Heart

Le lancement tourne au vinaigre. Les robots sautent les plombs et commencent à attaquer les humains. Nous devons donc pirater, tirer et choquer dans un monde de chaos pour trouver l’origine de cette erreur fatale. Et soyons clairs : dans Atomic Heart, il n’y a pas que les robots qui ont un boulon en moins.

Avant-première d’Atomic Heart : Bioshock rencontre Far Cry – le gameplay fait vraiment du bruit

Comment se joue Atomic Heart ? Atomic Heart a souvent été qualifié de « Bioshock soviétique » avant sa sortie. Le jeu devra encore supporter ce sous-titre non officiel après sa sortie. Atomic Heart se joue comme un Bioshock qui serait tombé dans un Far Cry quand il était petit. Dès les premières minutes d’Atomic Heart, on pense à Bioshock Infinite, l’un des meilleurs jeux de tir de 2023 pour PS5, Xbox Series X et PC. Une ville dans les nuages, des habitants qui exultent et le sentiment désagréable que quelque chose ne va pas ici.

Le recyclage est une question de survie : Après le départ des synapses des robots, il faut montrer à la ferraille comment recycler. Pour cela, il y a plusieurs possibilités. Soit on fait goûter à ces déchets électroniques déjantés leurs propres petites pièces sous la forme d’armes à feu et d’armes de poing crafter, soit on leur assène des chocs, du gel et des capacités de télékinésie autour des micros.

Lire aussi:  Valorant-YouTuber (23) mort - Publie une lettre d'adieu sur Twitter
Un zombie dans Atomic Heart

En plus des robots, Atomic Heart se bat aussi contre des zombies. Après l’effondrement du « Collectif 2.0 », le polymère a également infesté la verdure du monde. Celui-ci se reproduit ainsi plus vite que Nick Cannon et s’implante dans les cadavres pour les faire ressusciter en les mutant.

Aperçu du cœur atomique : Armes ou compétences – Démonter les robots dans les règles de l’art

Avec des compétences, on s’attaque aux circuits des robots : Pour les compétences en combat, nous avons un gant à la main gauche. Les capacités que ce superbe gant apporte vont du choc à la télékinésie en passant par le gel et constituent une grande partie du système de combat d’Atomic Heart. Par exemple, le gel et le choc peuvent être combinés pour créer des pièges sur le sol. Les robots et les zombies y sont assommés, puis la télékinésie leur donne une leçon de vol gratuite et un cours accéléré sur l’atterrissage.

Une main lance des éclairs dans Atomic Heart

Mais ce n’est pas tout ce que le gant peut faire. Il vous permet de looter des pièces entières d’une simple pression sur un bouton, sans avoir à sélectionner chaque objet individuellement. De plus, il nous donne la capacité de crocheter les serrures des portes, de pirater des robots ou tout simplement de chasser la solitude. Le gant s’appelle en effet Char-les et ne manque jamais une situation pour attirer notre attention sur la situation fâcheuse avec des commentaires sarcastiques.

Parce que beaucoup de choses tordues font beaucoup de bien, Char-les n’est pas le seul dans Atomic Heart à pouvoir bavarder bêtement. Par exemple, on achète des level-ups chez Nora. Il s’agit d’une machine à l’apparence d’un réfrigérateur qui semble s’intéresser de très près à notre personnage. Ou, selon ses propres termes, « Squirt that Polymer into me ».

Aperçu d’Atomic Heart : La musique rend tout meilleur

De la musique à tomber par terre : Le décor déjanté d’Atomic Heart est accompagné d’une symphonie qui peut tout faire passer de la chair de poule aux larmes de joie. Dans les passages que nous avons joués, la musique est toujours adaptée à l’environnement et à l’action en cours.

Autres jeux de casse-briques

Les meilleurs jeux pour la Nintendo Switch en 2023

Les meilleurs jeux d’horreur de 2023

Les meilleurs jeux d’histoire 2023

Les meilleurs jeux en monde ouvert 2023

Lire aussi:  Acheter une PS5 chez Müller : situation le 09.12. - chances de drop avant Noël

Elle s’échappe des radios, télévisions ou autres enceintes et donne à chaque setting un tout nouveau sentiment d’absurdité. Il n’est pas rare de se retrouver entouré de cadavres ensanglantés, à taper à la machette et à la scie sur un robot moustachu inexpressif, tandis qu’une joyeuse chansonnette est fredonnée en arrière-plan.

Aperçu d’Atomic Heart : Bilan après 4 heures – est-ce que ça vaut le coup ?

Bilan intermédiaire d’Atomic Heart : Atomic Heart fait beaucoup de choses bien. Les graphismes sont magnifiques et le décor surprend par la profondeur des détails. La musique assaisonne le monde en proie au chaos d’une nouvelle dose de folie – le tout dans le plus pur style Bioshock.

Le gameplay est fluide et exigeant dès le début. L’ensemble rappelle un mélange de Bioshock et de Far Cry, en un peu plus fluide et massif. Les robots et autres ennemis réagissent différemment aux coups portés au corps, à la tête et aux extrémités – tout cela peut aussi être découpé.

  • Un gameplay fluide et exigeant
  • Des graphismes magnifiques
  • Setting atmosphérique
  • Musique captivante
  • Une histoire prometteuse

La combinaison de compétences est amusante et élargit judicieusement le système de combat. De plus, les interminables fouilles de caisses à la recherche de matériaux sont enfin reléguées aux enfers grâce à la mécanique du butin. Appuyez sur le bouton, aspirez le butin, continuez à vous battre – merci.

Deux personnes dans Atomic Heart

La musique est la cerise sur le gâteau et nous amène régulièrement à nous arrêter et à nous émerveiller. Il ne reste que deux points d’interrogation. Le premier est l’histoire. C’est avec elle qu’Atomic Heart tiendra ou tombera. Et le second vient du développeur lui-même : « Mais qu’est-ce que ça veut dire Atomic Heart ? ».

Mais une chose est sûre : Atomic Heart fait vraiment du bruit. Du son au décor en passant par le gameplay, ce jeu de seconde zone pourrait bien devenir un jeu phare – il figure en tout cas sur la liste des 10 sorties les plus attendues de 2023. Nous attendons avec impatience la sortie du 21 février.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*