Cameron Norrie bat la pluie et les fans déchaînés pour atteindre le troisième tour de l’Open d’Australie.

Cameron Norrie a travaillé jusqu’aux premières heures du matin pour battre Constant Lestienne et atteindre le troisième tour de l’Open d’Australie.

La pluie persistante à Melbourne a fait que le match, qui était le dernier au programme, n’a pas commencé avant 22 heures, heure locale, après avoir été déplacé sur un court extérieur.

Il y a eu quelques arrêts brefs pour la bruine, des perturbations par des spectateurs bruyants et de nombreux rebondissements avant que Norrie ne remporte finalement une victoire de 6-3, 3-6, 7-6, 6-3 sur son adversaire français non inscrit à 1h28 du matin.

Une poignée de fans, dont certains étaient emmitouflés dans des couvertures pour se protéger du froid inhabituel, sont restés jusqu’à la fin du match alors que Norrie se qualifiait pour le troisième tour face au jeune et talentueux tchèque Jiri Lehecka.

La nuit tardive a été synonyme de quelques heures difficiles pour l’arbitre, qui a expulsé du court trois spectateurs anglais, canettes de bière à la main, après avoir injurié Norrie à la fin du premier set et a également expulsé un fan pour avoir proféré des jurons pendant le quatrième set.

Norrie l’a pris dans la bonne humeur, disant : « Dans le premier set, il y avait beaucoup de fans anglais. Et ils avaient des chants de football, ce qui était amusant, et puis évidemment ils ont été mis dehors.

« Je pouvais encore les entendre dans le deuxième set. Mais c’était une super ambiance. C’est bien évidemment sur l’un des courts extérieurs qu’ils restent autour et nous soutiennent, surtout quand on joue si tard et qu’il fait froid et tout, donc ça m’a vraiment stimulé et m’a permis de passer au travers, surtout dans le troisième set. »

Lire aussi:  L'Arabie saoudite désigne son équipe pour la Coupe du monde 2022

L’histoire de Lestienne est celle de la persévérance, le Français de 30 ans faisant ses débuts dans le tableau principal d’un grand chelem après avoir chuté 21 fois en qualifications.

Il a distrait Norrie avec son utilisation non conventionnelle de coups slicés et de tours, dont une tentative de lob jouée à travers ses jambes alors qu’il était en retard d’une balle de set dans le premier match.

Le numéro un britannique l’a repoussé, mais les choses se sont compliquées dans le deuxième set et il semblait vraiment en difficulté lorsqu’il était mené 5-2 dans le troisième.

Mais Norrie, tête de série n°11, a disputé de nombreux matchs ces deux dernières années et il s’est battu pour revenir, remportant le set au tie-break, avant de surmonter Lestienne et sa propre frustration dans le quatrième set.

« Des conditions de clouage », a-t-il dit. « Complètement différent de ce que j’ai joué ces deux dernières semaines – glacial, venteux et évidemment c’était difficile de jouer contre lui, il n’a presque pas manqué ses premiers services.

« Il y avait des tourbillons et c’était l’un des gars les plus difficiles à jouer aujourd’hui dans ces conditions, mais j’ai trouvé un moyen à la fin. Pendant 90 % du match, je n’étais pas là mentalement, alors c’était bien de revenir. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*