Thiem s’incline devant Rublev et la chaleur extrême interrompt le jeu.

L’ancien finaliste de l’Open d’Australie, Dominic Thiem, est tombé dès le premier obstacle à Melbourne Park, en s’inclinant face à la cinquième tête de série, Andrey Rublev, dans le cadre de son retour de blessure.

Bien que le Russe Rublev ait un net avantage en termes de classement actuel, Thiem a un pedigree de Grand Chelem bien plus important en tant que champion de l’US Open en 2020 et a également atteint la finale de l’Open d’Australie cette année-là. Il a également été finaliste à deux reprises à Roland Garros.

Mais l’Autrichien, classé 98e après avoir été numéro 3, a été dépassé par une chaleur de 36 degrés Celsius alors qu’il poursuivait son retour après une blessure au poignet qui l’a tenu éloigné des courts pendant neuf mois au cours des saisons 2021 et 2022.

Rublev a remporté une victoire 6-3, 6-4, 6-2 sur la John Cain Arena – sa première de l’année après deux défaites dans des événements de préparation. Son prochain adversaire sera l’Australien Max Purcell ou le Finlandais Emil Ruusuvuori.

« Tout d’abord, je suis heureux d’avoir pu m’en sortir en deux sets. Il faisait super chaud aujourd’hui, donc je suis content de pouvoir garder de l’énergie pour les prochains matchs », a déclaré Rublev, qui a atteint les quarts de finale à Melbourne en 2021 et a remporté quatre titres l’année dernière.

« Quand vous jouez contre Dominic, ce n’est jamais facile.

« Nous sommes vraiment de bons amis et je sais qu’il traverse des moments pas faciles, donc je veux juste lui souhaiter le meilleur pour revenir au même niveau qu’il appartient le plus vite possible. »

Thiem a montré des signes encourageants lors de son retour sur le circuit, passant de l’extérieur du top 350 à l’intérieur du top 100 cette année après des demi-finales l’an dernier à Gstaad, Gijon et Anvers.

Il a déclaré qu’un problème de côtes l’avait gêné contre Rublev.

« Cela s’est produit lors d’un service dans le deuxième set. Le soleil était – j’étais dans une position difficile pour servir, donc j’ai complètement changé le lancer, et quelque chose s’est produit après au niveau des abdominaux ou des côtes, » a-t-il dit.

Les spectateurs tentent de combattre la chaleur en restant devant les ventilateurs de brume. AFP

La chaleur met fin au jeu à l’Open d’Australie

La chaleur accablante a interrompu les matchs en plein air et poussé les fans à se réfugier à l’ombre à l’Open d’Australie, mardi. Les joueurs ont pu tester leur endurance lors de cette deuxième journée étouffante à Melbourne Park.

Les organisateurs ont invoqué leur politique de chaleur extrême environ trois heures après le début de la session de jour, alors que les températures avoisinaient les 36º Celsius et que des rafales de vent brûlantes soufflaient sur le site.

Lire aussi:  Nominés pour le Ballon d'Or : Messi absent, Benzema et Ronaldo dans le coup, trois Lionnes dans le coup

L’échelle de stress thermique du tournoi, qui mesure la chaleur rayonnante, l’humidité et la température de l’air à l’ombre, a franchi le seuil maximal de 5,0, interrompant ainsi 10 matchs en extérieur du Grand Chelem.

Les matchs se sont toutefois poursuivis sous les toits des principaux courts, avec l’ancien numéro un mondial Andy Murray qui a sué contre l’Italien Matteo Berrettini à la Rod Laver Arena.

Les organisateurs ont déclaré que le jeu sur les courts extérieurs ne reprendrait pas avant 17h00 heure locale (6h00 GMT).

La suspension du jeu n’a pas été bien accueillie par tous les joueurs, le local Jordan Thompson ayant perdu son sang-froid lorsque son match sur le Court 3 a été interrompu alors qu’il menait l’Américain J.J Wolf 6-3, 1-3.

« Quand est-ce que ça arrive ? » a aboyé Thompson, 88e mondial, à l’arbitre de chaise.

« Je suis venu ici quand il faisait 45 degrés. »

La température frôlait déjà les 30º Celsius lorsque les matchs ont commencé dans la matinée, et la Canadienne Leylah Fernandez était heureuse de se défaire de la vétéran française Alize Cornet en deux sets consécutifs dans le premier match sur le court 3.

« Je pense que j’ai bien géré mes émotions, et surtout la chaleur, en essayant de ne pas avoir la tête trop lourde », a déclaré Fernandez aux journalistes.

« Donc j’étais très content de ça ».

La chaleur extrême est une caractéristique de l’Open d’Australie, qui se tient au milieu de l’été dans le pays, avec des jeux parfois suspendus et laissant les organisateurs avec des maux de tête de programmation.

Tennis Australia a modifié sa politique en matière de chaleur extrême à la fin de 2018 après qu’un grand nombre de joueurs se soient plaints de risques pour la santé et la sécurité dans le cadre du système précédent.

L'Italienne Camila Giorgi s'adresse aux journalistes. AP Photo

Giorgi nie avoir utilisé un faux certificat de voyage Covid-19

L’Italienne Camila Giorgi a nié les allégations selon lesquelles elle aurait obtenu un faux certificat de vaccination Covid-19 pour lui permettre de voyager.

Un médecin fait l’objet d’une enquête en Italie pour avoir fourni de faux certificats et de faux vaccins et le nom de Giorgi a été révélé dans une longue liste de personnes impliquées par un journal italien.

Mardi, après sa victoire 6-0, 6-1 sur Anastasia Pavlyuchenkova à l’Open d’Australie, Giorgi a confirmé qu’elle avait consulté le médecin mais a affirmé qu’elle n’avait rien fait de mal.

« J’ai juste fait tous mes vaccins à différents endroits, donc le problème vient d’elle, pas de moi », a-t-elle déclaré. « Donc avec ça, je suis très calme. Bien sûr, sinon, je ne pourrais pas venir ici et jouer ce tennis, je pense. »

Giorgi a dit qu’elle a été vaccinée par le médecin italien, et par des responsables médicaux dans d’autres pays.

Lire aussi:  Le Brésil reste devant l'Argentine au classement mondial de la Fifa et le Maroc remonte dans le classement

« Une fois. L’autre vaccination, je l’ai faite dans différents types d’endroits, donc c’est ce que j’essaie d’expliquer », a-t-elle dit.

Son père, Sergio Giorgi, était assis au fond de la salle d’interview mardi à Melbourne Park et lorsque la conférence de presse s’est terminée, il a dit : « Incroyable, aucune question sur le tennis. »

Avant le tournoi, le directeur général de Tennis Australia, Craig Tiley, a déclaré qu’il n’était pas pleinement conscient des allégations de faux certificats.

« Je pense qu’il y a encore beaucoup de choses à découvrir à ce sujet et je pense que c’est à la famille et aux autorités compétentes, y compris le circuit, de décider », a-t-il déclaré. « Je ne connais pas vraiment d’autres détails ».

Caroline Garcia célèbre sa victoire contre Katherine Sebov. Getty Images

Garcia apprécie à nouveau le tennis après l’Open d’Australie

Caroline Garcia a déclaré mardi qu’elle appréciait à nouveau le tennis après deux années difficiles où les blessures l’ont fait perdre la forme.

La quatrième tête de série française n’a mis que 65 minutes pour écraser la Canadienne Katherine Sebov, qualifiée, 6-3, 6-0 et confirmer son statut de véritable prétendante au premier Grand Chelem de l’année.

Classée n°4 mondiale en septembre 2021, elle s’était inclinée au premier tour à Melbourne Park il y a un an et avait quitté le top 70.

Mais elle est revenue en forme plus tard en 2022, remportant des titres sur les trois surfaces, y compris les finales du WTA Tour à Fort Worth en fin de saison, pour remonter en flèche dans le classement.

« Nous disons toujours que les choses peuvent changer très rapidement », a déclaré Garcia après s’être préparée à affronter une autre Canadienne, Leylah Fernandez, au deuxième tour.

« Quelques années ont été très difficiles et j’ai dû faire face à de nombreuses blessures ».

Elle a attribué à son équipe de soutien le mérite de son étonnant retour parmi l’élite.

« C’est difficile. Mais j’ai une bonne équipe derrière moi qui m’a vraiment aidée à retrouver la santé et à apprécier ce que je faisais sur le court. Le soutien a été très important.

« J’ai pris plaisir à rejouer au tennis. J’étais, comme, je veux aller de l’avant, je veux faire des gagnants », a déclaré Garcia, qui a commencé sa saison en remportant ses trois matchs pour la France à la United Cup, puis a atteint les quarts de finale à Adélaïde.

« C’est la meilleure façon de jouer au tennis. J’essaie donc de continuer dans cette voie. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*