Sport. Ce dimanche aura lieu la Coupe du monde de sabre des moins de 20 ans, ouverte aux hommes et aux femmes, à Dourdan. Comme chaque année depuis trente ans, les meilleurs sabreurs de chaque continent vont s’affronter sur le ring  pour le prestigieux prix mondial. Pour l’occasion, ils seront 136 garçons et 116 filles à concourir.

  • Photo : assaut d’épée aux jeux Olympiques d’Athènes. (DoD/WK/DP)

En escrime, il existe trois types d’armes différents, soit autant de techniques et de règles différentes. L’épée, le fleuret et le sabre, à Dourdan seule la dernière pratique sera en jeu. En 2011, la fédération internationale avait réduit considérablement le nombre de coupes du monde par nation, Dourdan avait alors été privée de ses joueuses. Mais cette année sera couronnée par le retour des filles dans la compétition, après l’échec cuisant de celles-ci aux États-Unis l’an passé.

Pour la première fois, les filles pourront participer au challenge par équipes. Depuis deux années consécutives, les coupes du monde permettent d’organiser des compétitions par équipes chez les juniors. Au plus grand plaisir des spectateurs et des entraîneurs.

Le gagnant de la compétition internationale 2011 a été Emmanuel Gans, originaire de Tarbes. Sera t-il à la hauteur cette année ? En tout cas, la compétition promet d’être rude pour les jeunes  concurrents puisque les meilleurs d’entre eux seront au rendez-vous, ce week-end au gymnase Nicolas-Billiault de Dourdan.