Messe près du site de l’explosion au propane au Québec alors que trois personnes sont toujours portées disparues

MONTRÉAL – Les membres d’une communauté en deuil au nord de Montréal se sont rassemblés dimanche pour une messe de solidarité avec les familles de trois personnes toujours portées disparues à la suite d’un incendie et d’une explosion dans une entreprise de distribution de propane la semaine dernière.

Plusieurs centaines de personnes étaient sur les bancs de l’église locale lorsque la cérémonie a commencé juste après 10 h 30 à St-Roch-de-l’Achigan, au Québec, à environ 50 kilomètres au nord de Montréal.

Deux employés et un sous-traitant sont toujours portés disparus alors que la police provinciale continue de passer au peigne fin le site de l’explosion de jeudi avec l’aide de techniciens en incendie criminel et de spécialistes en médecine légale.

Dimanche, la police n’avait toujours pas confirmé de décès ni publié les noms des victimes.

Le maire Sébastien Marcil, qui a pris la parole lors de l’office, a déclaré que la petite ville est comme une famille qui, depuis jeudi, « manque de certains de ses membres. »

Il a décrit l’attente de réponses comme étant « insupportable » pour les proches des personnes disparues.

« Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c’est dur de ne pas avoir de nouvelles des personnes que vous aimez pendant trois jours, de savoir qu’il y a une explosion et que les personnes que vous connaissez sont là », a déclaré Marcil.

Les pompiers locaux ont reçu des appels jeudi matin au sujet d’une explosion et d’un incendie à Propane Lafortune, mais le risque d’autres explosions a contraint les pompiers à battre en retraite et ils n’ont pu maîtriser le brasier que dans la soirée.

Lire aussi:  Caufield, le Canadien, sera opéré de l'épaule pour la fin de la saison.

La police a déclaré que le temps hivernal et l’état du site, notamment la présence de divers produits chimiques, ont compliqué la recherche de victimes.

Dimanche, des voitures de la police provinciale ont bloqué la route menant à l’entreprise de propane, qui était entourée de champs de fermiers. On pouvait apercevoir au loin un certain nombre de techniciens qui continuaient à passer au crible la neige et les décombres du bâtiment rasé.

La porte-parole de la police, Hélène St-Pierre, a déclaré que les agents travaillaient toujours pour sécuriser et analyser la scène.

Alors que la police a déclaré la semaine dernière qu’elle ne croyait pas que l’explosion était un acte criminel, Mme St-Pierre a déclaré dimanche qu’il était « trop tôt pour se prononcer sur les causes et les circonstances entourant l’événement. »

Elle a ajouté que certaines « démarches juridiques » étaient en cours pour permettre aux enquêteurs de poursuivre leur travail, mais n’a pas donné de détails.

Claude Ritchie, le prêtre de la paroisse impliqué dans la messe de dimanche, a déclaré avant le service que la ville est très unie et que beaucoup de gens se connaissent.

Au lendemain d’une tragédie, « on ne peut pas faire beaucoup de choses, mais il y a une chose que nous pouvons faire : être là et dire aux gens qu’ils ne sont pas seuls », a-t-il dit.

« Que nous prenons en compte leur douleur, leur chagrin, leur tristesse. Nous partageons tout cela ensemble. »

La messe a été suivie par des politiciens locaux et fédéraux, ainsi que par des représentants des villes voisines.

Au moins une personne présente à la messe portait une veste portant le logo de la société Lafortune.

Lire aussi:  Le FC Montréal licencie un entraîneur pour des commentaires antérieurs suggérant l'assassinat du premier ministre du Québec

France Gibouleau, une habitante du quartier, a déclaré que toute la ville voulait se rassembler pour soutenir les familles qui sont encore « dans l’inconnu », ainsi que les propriétaires de l’entreprise.

Le message qu’elle voulait faire passer était que « nous les aimons, nous penserons à eux, que ce sera une date que nous n’oublierons jamais », a-t-elle dit.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 15 janvier 2023.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*