Grayscale répond à la SEC et affirme que le refus de l’ETF Spot Bitcoin (BTC) est illogique.

Le fonds spéculatif Crypto Grayscale déclare à la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis que son refus des fonds négociés en bourse (ETF) Bitcoin (BTC) est « illogique ».

En réponse à un mémoire déposé par la SEC le mois dernier, Grayscale affirme que la conversion du Grayscale Bitcoin Trust (GBTC) en un ETF BTC au comptant profiterait grandement aux traders en débloquant la valeur et en augmentant les protections des investisseurs.

« Pour plus de 850 000 investisseurs, la conversion du GBTC en un ETF Bitcoin au comptant débloquerait plus de 4 milliards de dollars de valeur en fournissant l’allégement réglementaire nécessaire pour que le produit puisse simultanément créer et racheter des actions, permettant ainsi l’arbitrage pour aborder les primes et les décotes des actions par rapport à la valeur liquidative.

Cette conversion soumettrait également la négociation du GBTC à des normes réglementaires plus strictes et renforcerait la protection des investisseurs. La réticence de la SEC à faire entrer le bitcoin dans le périmètre réglementaire par le biais d’un ETF bitcoin spot a empêché les investisseurs américains d’obtenir l’exposition aux investissements bitcoin qu’ils souhaitent et méritent. »

Grayscale a intenté son premier procès à la SEC en juin 2022. Dans un dépôt d’octobre 2022, la société a allégué que l’agence de réglementation faisait preuve de partialité lorsqu’elle a rejeté l’offre du fonds spéculatif pour un ETF Bitcoin en juin.

Dans son action en justice, Grayscale affirme que l’approbation par la SEC d’autres produits liés au bitcoin, tels que l’approbation d’un ETF à terme sur le Chicago Mercantile Exchange (CME), est incompatible avec son rejet des ETF Bitcoin.

Lire aussi:  Un analyste spécialisé dans les crypto-monnaies lance une alerte sur l'Ethereum et affirme que le rallye de l'ETH est différent de celui de mars 2021

Dans le document officiel déposé auprès du tribunal, Grayscale qualifie d' »illogique » la décision de la SEC d’accorder un ETF BTC à terme sur le CME en raison de son niveau de sécurité, car le même type de sécurité serait nécessaire pour exploiter un ETF BTC.

« L’ordonnance dans cette affaire est arbitraire jusqu’à la moelle. Sa prémisse centrale – que l’accord de partage de surveillance de la Bourse avec le CME fournit une protection adéquate contre la fraude et la manipulation sur le marché à terme du bitcoin mais pas sur le marché au comptant du bitcoin – est illogique.

Toute fraude ou manipulation sur le marché au comptant affecterait nécessairement le prix des contrats à terme sur Bitcoin, affectant ainsi la valeur nette d’inventaire d’un ETP. [exchang-traded product] détenant soit des bitcoins au comptant, soit des bitcoins à terme, ainsi que le prix payé par les investisseurs pour les actions d’un tel ETP. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*