Pogacar « donnera tout » pour tenter de reprendre la tête du Tour de France à Vingegaard

Tadej Pogacar a juré de « tout donner » et de ne « pas avoir de regrets » alors qu’il cherche à détrôner le leader du Tour de France Jonas Vingegaard.

Lors de la 15ème étape dimanche, le coureur danois Vingegaard a conservé le maillot jaune malgré une lourde chute et la perte des services de deux coéquipiers de Jumbo-Visma, Primoz Roglic et Steven Kruijswijk, blessés.

Le coureur de l’équipe UAE Team Emirates, Pogacar, est toujours à la traîne de Vingegaard avec deux minutes et 22 secondes, mais il a également redonné au Slovène l’espoir de remporter trois titres consécutifs sur le Tour.

« Je dois saisir toutes les opportunités, utiliser toutes les montées. Je dois essayer d’attaquer », a déclaré Pogacar aux journalistes lors de la journée de repos de lundi. « Je vais tout donner et j’espère ne pas avoir de regrets.

« Il y aura des opportunités. Nous sommes tous fatigués physiquement et mentalement. Mais je vais tout essayer. »

Le champion en titre, Pogacar, a été renversé la semaine dernière lors de la 11ème étape d’une épuisante bataille alpine, après avoir subi le feu nourri de Vingegaard et de ses coéquipiers de Jumbo-Visma.

Mais Vingegaard a eu des contusions sur le côté gauche après avoir touché le sol dimanche, tandis que Kruijswijk a chuté et que Roglic a abandonné la course après une blessure au dos.

Jumbo Visma n’a plus que six coureurs et l’un d’entre eux, Tiesj Benoot, est blessé après avoir également chuté dimanche.

L’étape 16 de mardi comprend deux montées brutales de catégorie 1 avant que les étapes 17 et 18 n’emmènent le peloton dans les montées les plus difficiles des Pyrénées.

Lire aussi:  Baseball : Le joueur des Angels Ohtani parmi les partants du match des étoiles de la MLB 2022

Galerie de l’étape 11 : Vingegaard abandonne Pogacar

Vingegaard, cependant, a insisté sur le fait qu’il se sentait bien malgré sa chute. « J’ai bien dormi. Je suis un peu contusionné mais ça va. Ça pique un peu mais je n’ai pas mal », a-t-il déclaré lundi.

« J’ai toujours deux minutes et 22 secondes d’avance donc on est bien, même si perdre deux coéquipiers n’est pas une bonne chose ».

L’ancien champion Geraint Thomas occupe la troisième place – 2 min 43 sec derrière Vingegaard et 21 secondes derrière Pogacar.

 » Nous sommes toujours en bonne place « , a déclaré le vainqueur du Tour 2018 d’Ineos Grenadiers. « [But] ils vont être des jours difficiles, c’est sûr.

« Je pense que Pogacar a l’intention d’attaquer à tout moment. Nous allons essayer de voir ça comme un bloc de trois jours, comme tout le monde le fera probablement.

« Le plus dur sera probablement le dernier de ces trois jours, et peu importe comment ça se présente après la deuxième journée de mercredi, je pense que tout peut changer le dernier jour dans les Pyrénées, parce que c’est un jour super dur.

« Ça va certainement être difficile, il y a deux coureurs incroyablement forts devant moi, pas seulement un. Mais il faut continuer à y croire. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*