Selon la police, au moins un travailleur est porté disparu dans une explosion de propane au nord de Montréal

SAINT-ROCH-DE-L’ACHIGAN, Qc. – Selon la police provinciale du Québec, au moins un travailleur est porté disparu à la suite d’une explosion survenue dans une installation de propane jeudi à Saint-Roch-de-l’Achigan, au Québec, au nord de Montréal.

La sergente Éloïse Cossette a déclaré lors d’une conférence de presse qu' »au moins une personne » qui devait travailler à ce moment-là était portée disparue et a ajouté qu’il y avait peut-être d’autres personnes à l’intérieur. Les responsables municipaux avaient auparavant déclaré que trois ou quatre employés étaient portés disparus.

« Nos enquêteurs procèdent à des vérifications concernant les personnes disparues qui travaillaient régulièrement dans cet établissement », a déclaré M. Cossette.

Pendant ce temps, les pompiers tentaient jeudi après-midi de maîtriser l’incendie de Propane Lafortune, une entreprise bien connue de la communauté, à environ 50 kilomètres au nord de Montréal.

Le chef des pompiers, François Thivierge, a déclaré que les autorités ont été appelées à la suite d’une explosion à 11 h 17. Les premières unités arrivées ont tenté d’intervenir mais ont dû battre en retraite en raison d’un risque d’autres explosions des réservoirs de propane sur le site.

M. Thivierge a déclaré que les premiers intervenants étaient conscients des problèmes de sécurité et du risque environnemental que du pétrole ou du gaz se retrouve dans la rivière Achigan toute proche.

La situation était aussi initialement trop dangereuse pour les ambulanciers, a déclaré Érik Lauzon, directeur des opérations du service ambulancier de Lanaudière-Laurentides. Des ambulances étaient sur place, a-t-il dit en entrevue, mais elles ne pouvaient pas s’approcher de la scène en raison du risque d’explosion.

M. Thivierge a déclaré que les responsables ont utilisé un drone pour évaluer le risque et ont pu poursuivre leur opération une fois qu’ils l’ont jugé sûr. Une cinquantaine de pompiers se trouvaient sur les lieux et devraient y rester toute la nuit, a-t-il ajouté. Des équipes des municipalités voisines de Rawdon, Ste-Julienne, St-Lin-Laurentides et Repentigny ont été appelées pour aider à combattre le brasier.

Lire aussi:  Alors que le Québécois Legault élargit sa majorité, les Montréalais choisissent les partis d'opposition

Les autorités ont établi une zone d’évacuation d’un kilomètre autour du site, mais M. Thivierge a dit qu’elles s’attendaient à réduire cette zone plus tard jeudi après-midi.

Stéphanie Therrien, directrice générale adjointe de la municipalité régionale de Montcalm, a déclaré plus tôt que trois ou quatre employés étaient portés disparus. « Malheureusement, il y a des employés qui sont toujours portés disparus », a-t-elle déclaré lors d’une interview. Mme Therrien a déclaré qu’il était peu probable que quelqu’un ait pu échapper au violent incendie qui a suivi l’explosion.

« Il y a peut-être eu des témoins qui ont essayé de rentrer à l’intérieur pour aider, mais comme le toit s’effondrait, ils ont dû sortir le plus rapidement possible », a déclaré Mme Therrien.

Karine Lamarche, qui vit près du site, a déclaré qu’une explosion a secoué sa maison jeudi en fin de matinée.

« La maison tremblait, je pensais que quelque chose était tombé sur la maison », a-t-elle déclaré. Ce n’est que plus tard, alors qu’elle allait chercher son courrier, qu’elle a pris le virage vers Propane Lafortune et qu’elle a vu les conséquences de l’explosion.

« J’ai vu la grosse fumée dans le ciel, beaucoup de feu venant du sol et s’élevant dans les airs. Il y avait beaucoup de fumée noire », dit-elle. Plus tard, alors qu’elle rentrait chez elle, un périmètre de sécurité avait été érigé et certaines maisons voisines étaient en train d’être évacuées.

« On connaît un peu les gens qui travaillent là-bas, on a entendu comme tout le monde que des gens étaient disparus », a ajouté Mme Lamarche. « C’est une honte, c’est triste. Ça me touche, parce que c’est une entreprise qui est juste à côté ».

Lire aussi:  Le ministre fédéral de l'environnement certifie 14 villes amies des oiseaux dans six provinces

Le maire de St-Roch-de-l’Achigan, Sébastien Marcil, a retenu ses larmes en parlant aux journalistes.

« C’est l’incertitude », a dit M. Marcil. « Il y a trois personnes qui sont portées disparues, trois de nos citoyens, et nous les recherchons et nous attendons des réponses. »

Cossette a déclaré qu’il est trop tôt pour spéculer sur la cause de l’explosion. Les résidents qui ont été déplacés ou traumatisés par l’explosion ont pu trouver un abri et des services de santé mentale dans le sous-sol de l’église de St-Roch-de-l’Achigan.

Le ministre de la Sécurité publique du Québec, François Bonnardel, a déclaré sur Twitter que son ministère suit la situation et que ses pensées sont avec les travailleurs.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 12 janvier 2023.

— Par Sidhartha Banerjee à Montréal avec des fichiers de Morgan Lowrie et Helen Moka.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*