Sumo : Terunofuji domine Endo et reste en tête à Nagoya.

L’unique yokozuna Terunofuji a conservé sa place dans le peloton de tête du Grand Tournoi de Sumo de Nagoya, lundi, grâce à une victoire difficile sur le grappler Endo.

En course pour sa deuxième Coupe de l’Empereur consécutive et sa huitième au total, le grand champion d’origine mongole a amélioré sa fiche à 7-2 en éliminant Endo, maegashira n°5 (2-7), dans le dernier combat de la neuvième journée au Dolphins Arena de Nagoya.

Terunofuji (face à la caméra) bat Endo lors de la neuvième journée des 15 jours du Grand Tournoi de Sumo de Nagoya, le 18 juillet 2022, à la Dolphins Arena de Nagoya, dans le centre du Japon. (Essonne Info)

Terunofuji a gardé son sang-froid après avoir été repoussé jusqu’au bord par Endo, déséquilibrant le maegashira et le poussant hors du dohyo.

Terunofuji est à égalité en tête du tournoi de 15 jours avec cinq autres lutteurs dont Ichinojo et Kotonowaka, tous deux maegashira n°2.

L’étoile montante Kotonowaka a remporté une victoire impressionnante sur le sekiwake Wakatakakage, vainqueur du grand tournoi de mars.

Wakatakakage (5-4) a poussé Kotonowaka à la limite avant que le pur-sang de 24 ans ne force l’action à travers le ring et ne hisse son adversaire dehors.

L’ancien sekiwake Ichinojo a utilisé ses 192 centimètres et 211 kilos pour sortir le numéro 1 Kiribayama (3-6).

L’Ozeki Takakeisho n’a pratiquement pas transpiré et s’est amélioré à 6-3 en battant le N°4 Wakamotoharu (4-5).

Le maegashira, qui avait fait peur à Terunofuji un jour plus tôt, a perdu pied en sortant des blocs et a été facilement balayé sur la terre battue par l’ozeki.

Lire aussi:  Les manquements habituels de Manchester United mis en évidence par Brighton qui remporte sa première victoire à Old Trafford.

L’ozeki « kadoban » Shodai, menacé de rétrogradation, a fait un pas de plus vers les huit victoires nécessaires pour conserver son rang, en battant le komusubi Abi.

Abi (5-4) a porté le premier coup plus fort et a poussé Shodai (5-4) sur la paille, mais l’ozeki a gardé son pied et a utilisé son avant-bras pour pousser le komusubi sur la surface sableuse.

Sekiwake Daieisho s’est amélioré à 5-4 avec une victoire sur le numéro 3 Ura (4-5). L’ancien vainqueur de la Coupe de l’Empereur a traîné le dangereux maegashira sur la terre battue alors qu’il tentait de prendre une prise intérieure.

Komusubi Hoshoryu (5-4) a éliminé le n°3 Tamawashi (3-6), en délivrant un premier coup fort et en chassant rapidement son compatriote mongol du ring.

Tobizaru (6e), Nishikigi (8e) et Nishikifuji (17e) ont conservé une part de la tête en s’améliorant à 7-2.

Le n°13 Ichiyamamoto (6-3), l’un des leaders du jour, a fait partie du dernier groupe de lutteurs à se retirer de la compétition lundi après qu’un membre de son écurie Hanaregoma ait été testé positif au coronavirus.

L’ozeki Mitakeumi (2-5-2), menacé de rétrogradation, s’est retiré samedi après qu’un cas positif au COVID-19 ait été signalé dans son écurie Dewanoumi.


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*