Politique. Si la campagne web de François Bayrou séduit de plus en plus, le candidat du MoDem le doit en grande partie à Matthieu Lamarre, jeune Essonnien de 22 ans. Nous l’avons rencontré dans les locaux du Mouvement Démocrate à Paris.

Tous les matins depuis quatorze mois, Matthieu Lamarre prend le RER B à Bures-sur-Yvette, ville dont il est adjoint au maire, pour se rendre dans le 7e arrondissement de Paris, au QG du MoDem. A seulement 22 ans, ce jeune Essonnien enchaîne déjà les casquettes avec brio. Depuis décembre 2010, Matthieu supervise une équipe de quatre personnes à temps plein, chargées de la campagne web de François Bayrou pour la présidentielle de 2012. En collaboration avec deux boîtes de prestations chargées du développement et du web-design, cette équipe est à l’origine du site de campagne du candidat du MoDem, www.bayrou.fr. « Notre enjeu, c’était de faire un site innovant et accessible », explique Matthieu Lamarre. « Du coup, il y avait un vrai travail d’ergonomie à faire pour que le site soit accessible, à la fois à notre grand-mère et à notre génération ».

Mis en ligne au moment de la déclaration de candidature de François Bayrou au début du mois de décembre 2011, ce site n’est en réalité que la moitié du site de campagne du MoDem. Une seconde moitié du site sera mise en ligne dans le courant de la semaine prochaine. « Le premier site représente la partie purement éditoriale, le citoyen ne peut pas réellement s’impliquer dans la campagne. » Pour cette seconde partie du site, l’équipe a cherché à mettre en place un outil pour permettre au citoyen de « participer très concrètement à la campagne. » Avec cet outil, Matthieu espère « casser ce cycle qui veut que d’abord vous soyez un visiteur, ensuite que vous deveniez sympathisant, puis éventuellement militant. » S’impliquer dans la campagne en quelques clics, c’est ce que devrait proposer cette deuxième partie du site de campagne de François Bayrou, qui devrait ouvrir d’ici quelques jours.

Au rythme des réseaux sociaux

François Bayrou l’a bien compris, en 2012, mieux vaut être à l’aise avec les réseaux sociaux. « Pour lui, c’est une véritable révolution culturelle », nous confie Matthieu. Ainsi, à l’ouverture de son compte Twitter en mars dernier, François Bayrou a organisé la première « Tweeterview ». Pendant une heure, le candidat du MoDem a répondu à soixante-deux questions d’internautes parmi plus de quatre mille, soit plus d’un Tweet par minute. Une expérience réussie que François Bayrou a souhaité réitérer notamment à l’annonce de sa candidature en décembre. « Il a préféré répondre aux questions des internautes plutôt qu’aux journalistes », ce qui lui vaut d’être l’un des politiques les plus actifs sur Twitter. A cent jours de la présidentielle, le rythme s’accélère pour l’équipe de Matthieu Lamarre qui devrait s’agrandir à l’approche des élections.