L’Inde vise une victoire sur le Sri Lanka à Kolkata, avec pour objectif de remporter la série d’ODI.

L’Inde a coché de nombreuses cases lors du premier ODI contre le Sri Lanka, mais il serait exagéré de dire qu’elle a fait preuve d’un esprit clinique lors de sa victoire de 67 tours à Guwahati mardi.

Les batteurs indiens, menés par Virat Kohli, ont fait preuve d’une excellente intention en commençant par le premier batteur, avec un score de 373-7. Kohli a marqué son 45e siècle ODI, tandis que le capitaine Rohit Sharma et l’ouvreur Shubman Gill ont également réalisé des fifties rapides pour poser les bases de ce grand score en première manche.

Il était important pour l’équipe indienne d’atteindre un score supérieur à 350 car la forte rosée du soir allait toujours rendre le bowling difficile. Cependant, avant même que la rosée n’apparaisse, les lanceurs indiens ont éliminé la plupart des batteurs et réduit les visiteurs à 206-8.

Avec le match en poche, les lanceurs et les joueurs de champ indiens ont perdu leur discipline et le capitaine sri-lankais Dasun Shanaka a profité de leurs largesses, réalisant un cent invaincu et un stand de 100-runs pour le neuvième wicket, permettant à son équipe de dépasser les 300 et de réduire la marge de la défaite.

Les joueurs indiens n’ont pas su saisir les trois occasions offertes par Shanaka et le talonneur Kasun Rajitha. Les Sri Lankais ont également été coupables d’un mauvais travail de terrain, laissant tomber le centurion Kohli à deux reprises.

Ce manque de discipline sur le terrain sera mis en évidence lorsque les deux équipes s’affronteront lors du deuxième ODI de la série, jeudi à Kolkata. L’Inde remportera la série d’ODI, en plus de son triomphe en T20, si elle réussit jeudi.

Lire aussi:  Patinage artistique : Yamamoto et Mihara remportent les titres mondiaux universitaires

Il sera une fois de plus crucial de frapper en premier et de présenter un total élevé, car une forte rosée est attendue à l’Eden Gardens. Surmonter les conditions sera important non seulement dans le contexte de la série de trois matches, mais aussi pour la Coupe du monde plus tard dans l’année.

La Coupe du Monde 50-over se déroulera en Inde pendant les mois d’hiver, et la rosée du soir risque d’avoir un impact sur les matchs dans tout le pays. L’Inde et le Sri Lanka chercheront tous deux à obtenir des données précieuses sur les scores par rapport à de telles conditions.

Entre-temps, le capitaine Sharma a été félicité pour avoir retiré son appel contre Shanaka lors de la première ODI.

Shanaka comptait 98 points lorsque le joueur Mohammed Shami l’a fait sortir pour avoir trop reculé dans le camp des non-strikers lors de la dernière passe à Guwahati. Shanaka a ensuite réalisé son deuxième siècle en ODI.

« Je n’avais aucune idée que Shami avait fait cela et qu’il avait ensuite fait appel », a déclaré Sharma lors de l’interview d’après-match. « Encore une fois, il est à la batte à 98. La façon dont il a battu était brillante, nous devons lui donner ça. Nous ne pouvons pas le sortir comme ça. »

L’esprit sportif de Sharma a été salué par d’anciens joueurs de cricket sri-lankais, dont Sanath Jayasuriya.

« Le vrai gagnant est l’esprit sportif de Rohit Sharma qui a refusé d’accepter le run out. Je te tire mon chapeau », a écrit Jayasuriya sur Twitter.

L’ancien capitaine Angelo Mathews a ajouté : « Peu de capitaines feraient cela mais chapeau à Rohit pour avoir retiré l’appel même si la loi le dit ! Faisant preuve d’un grand esprit sportif. »

Lire aussi:  Messi et Ronaldo sur des chemins divergents dans le dernier chapitre de leur grande rivalité

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*