Le COVID empêche le site de sumo de vendre les brochettes de poulet préférées de la foule

Les spectateurs du Grand Tournoi de Sumo du Nouvel An ont reçu de nouvelles déceptions dimanche, suite au retrait du yokozuna Terunofuji, blessé.

Les ventes de poulet grillé en brochettes « yakitori » au Ryogoku Kokugikan de Tokyo ont été temporairement suspendues en raison d’une épidémie de coronavirus parmi les travailleurs de l’usine qui fournit le populaire en-cas traditionnel du lieu, a déclaré l’Association japonaise de sumo.

Le yakitori est grillé dans le sous-sol de la principale salle de sumo, mais des infections dans un dortoir de travailleurs de la préfecture d’Iwate, où la viande est embrochée, ont arrêté la production.

« On ne peut rien y faire », a déclaré une personne en charge des ventes de nourriture. « Nous ne pourrons pas vendre de yakitori avant le quatrième ou le cinquième jour. Mais nous voulions faire quelque chose, car c’est notre principal produit alimentaire. »

Vendredi dernier, le chef d’écurie de Terunofuji a déclaré que le grand champion d’origine mongole devait renoncer au premier tournoi de l’année pour se concentrer sur le rétablissement complet de son opération aux deux genoux.

Des spectateurs regardent le premier jour d’action du Grand Tournoi de Sumo du Nouvel An, le 8 janvier 2023, au Ryogoku Kokugikan de Tokyo. (Essonne Info)


Lire aussi:  L'Iran frappe en fin de match pour assommer le Pays de Galles à la Coupe du monde 2022

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*