Économie. Vendredi dernier, la pépinière Génopole Entreprises inaugurait ses nouveaux laboratoires et prenait ainsi un nouvel élan. Basé à Évry depuis treize ans, le Génopole est le premier bioparc français dédié aux biotechnologies.

  • Photo : le Génopole à Évry. (DM/EI)

Avec la création de cent mètres carrés d’espaces laboratoires divisés en cinq modules indépendants, Génopole souhaite répondre aux besoins spécifiques de ses jeunes entreprises. Conformes au type de confinement de classe 2, ces laboratoires permettent la manipulation d’agents biologiques faiblement pathogènes pour l’homme. Ces cinq modules de vingt mètres carrés sont ainsi mis à disposition des entreprises hébergées à la pépinière, avec un système de durée de réservation souple pour une meilleur flexibilité.

Car en plus de ce développement technologique, la pépinière souhaite offrir les meilleures conditions de vie et de travail à ses entreprises. C’est dans cette optique qu’à été mis en place le concept « plug and play » pour les jeunes entreprises : une installation rapide dans des locaux déjà équipés, un accès à de nombreux équipements scientifiques et techniques et une palette de services de type facilities management. Quarante start-up ont déjà opté pour ce concept qui accompagne les premiers pas des jeunes entreprises dans le secteur de l’innovation biotechnologique.

Un partenariat entre le Génopole et la CCIE

Ces réalisations sont le fruit de la collaboration entre le Génopole et la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de l’Essonne, qui ont investi chacun cinq cent mille euros dans ce projet. Pierre Tambourin, directeur général de Génopole et Thomas Chaudron, président de la CCIE, étaient présents pour célébrer cette inauguration.