Les EAU s’inclinent pour la première fois face à Bahreïn dans la Coupe du Golfe arabe

Les EAU ont entamé leur quête d’un troisième titre de champion de la Coupe du Golfe Arabe par une défaite 2-1 contre le Bahreïn, tenant du titre, samedi soir à Basra.

L’équipe nationale, qui cherche à imiter les équipes victorieuses de 2007 et 2013, a été battue au stade Al Minaa par des buts en seconde période de Komail Al Aswad et Jassim Al Shaikh. Le remplaçant émirien Sebastian Tagliabue a réduit le score dans le temps additionnel d’une belle tête.

Les EAU, qui n’ont pas inclus dans leur effectif le meilleur buteur de l’histoire de l’Irak, Ali Mabkhout, affronteront le Koweït mardi prochain pour tenter de démarrer leur campagne dans le Groupe B.

Face à Bahreïn, les EAU ont dominé les 30 premières minutes, avec l’attaquant Ali Saleh dont le tir est écarté à la cinquième minute et l’arrière gauche Khalid Ibrahim dont le tir est directement adressé au gardien Sayed Mohammed Jaffer peu après.

A la 18e minute, Abdullah Ramadan envoyait un tir puissant au-dessus de la barre transversale de Bahreïn, avant que Jaffer ne soit obligé de détourner un coup franc de Saleh en profondeur sur la gauche.

Cependant, Bahreïn se créait la meilleure occasion de la première mi-temps, lorsqu’à la 35e minute, Abdullah Yousef Helal adressait un centre dévié à Ali Madan.

Positionné au second poteau, et à quelques mètres du but, le tir de Madan était brillamment bloqué par le gardien des EAU, Khalid Essa.

Essa était à nouveau sollicité quatre minutes plus tard, bien que la tête de Helal ne l’ait pas vraiment inquiété.

Lire aussi:  Athlétisme : Sani Brown, premier Japonais à atteindre la finale du 100 m aux championnats du monde

Les EAU commençaient la seconde période en étant la meilleure équipe, mais c’est Bahreïn qui prenait l’avantage à l’heure de jeu. Al Dhanhani commettait une faute sur Madan, laissant le milieu de terrain Al Aswad tirer un coup franc à 20 mètres. Sa frappe du pied gauche semblait avoir été touchée par le milieu de terrain émirien Majed Hassan dans le mur, et le ballon dépassait Essa.

Kamil Al Aswad de Bahreïn célèbre le premier but de son équipe avec ses coéquipiers. Reuters

Bahreïn, qui a battu l’Arabie saoudite 1-0 en finale en 2019, a assuré sa victoire à 12 minutes de la fin du match, Al Shaikh reprenant une frappe à l’entrée de la surface de réparation des EAU. Le milieu de terrain bahreïni avait eu trop de temps et d’espace pour évaluer son effort.

Le manager Rodolfo Arruabarrena effectuait plusieurs changements pour tenter de sauver le match, mais Bahreïn se montrait toujours dangereux en contre. Ils étaient même tout près d’y parvenir lorsque l’arrière gauche Sayed Dhiya faisait preuve d’un excellent jeu de jambes dans la surface de réparation, mais son tir était écarté alors que le but était à sa portée.

Puis, à la deuxième minute du temps additionnel, Tagliabue reprenait un centre de Harib Abdallah venu de la droite et envoyait une tête puissante sur le poteau. Un peu loin, c’était un excellent but.

Quelques instants plus tard, Tagliabue envoyait une autre tête hors cible.

Compte tenu de la défaite initiale, les EAU devront se ressaisir rapidement, avec le Koweït dans trois jours, avant de clôturer le groupe contre le Qatar le 13 janvier. Seules les deux premières équipes de la poule se qualifient pour les demi-finales.

Lire aussi:  Shane Lowry mène la charge avant le dernier tour au Yas Links

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*