FIL ROUGE > A l’occasion de la fête de la bière, votre web-journal a décidé de consacrer le fil rouge de cette semaine à un des breuvages les plus populaires. Connu depuis l’antiquité, nous aborderons son histoire et sa fabrication, ainsi que les différents recettes que nous pouvons trouver en Essonne.

Nous commençons tout naturellement par revenir sur l’histoire et la fabrication du breuvage. Présent depuis l’antiquité, la bière est une des boissons les plus appréciées à travers le monde.

Une histoire intimement liée à celle de ses ingrédients

L’histoire de la bière est effectivement liée aux ingrédients qui la composent, mais également aux avancées techniques qui ont forgé la boisson que nous connaissons tous. L’orge et l’épeautre, les céréales utilisées dans la fabrication de la bière, ont commencés à être cultivés en 8 000 avant Jésus-Christ en terre Mésopotamienne, deux milles ans avant l’invention de la bière.

La bière était consommée en famille, mais également utilisée comme moyen de paiement durant la période Babylonienne. En Egypte des pharaons, elle fût la boisson des dieux, tandis quand Grèce et en Rome, elle était celle des pauvres, le vin étant réservé aux divinités. Tandis que la boisson était adulée par les peuples du nord, celtes et germains, la bière laissa place au vin, comme boisson de choix au moment du Moyen-Age. C’est au XIIIe siècle que la bière repris de l’importance, notamment en Bavière.

Une fabrication en cinq grandes étapes

La bière se compose de différents éléments : l’eau, le malt (en général de l’orge), du houblon et de la levure. La première étape de la fabrication et celle du maltage. Le principe du maltage consiste à reproduire le développement naturel du grain d’orge pour reproduire certaines enzymes qui sont nécessaires à la transformation de l’amidon en sucre, et en conséquence à la fabrication de l’alcool lors de la fermentation.

La seconde étape est la saccharification, qui consiste à diluer les sucres du malt dans l’eau. Le malt est concassé avant de l’hydrater, un mélange qui va ensuite être chauffé. Vient ensuite l’étape de l’aromatisation (ou houblonnage), où l’on incorpore le houblon et parfois les épices. Le mélange est la suite portée à ébullition, ce qui favorise l’apparition des saveurs amères.

Avant dernière étape, la fermentation est l’étape cruciale de la fabrication de la bière. La fermentation principale dure de 3 à 10 jours à une température de 18 à 26 degrés et la fermentation secondaire dépend des levures utilisées et de la température. Pour finir, la bière est stockée dans des réservoirs réfrigérés avec une contre pression de CO2, avant d’être conditionnée, après une période de « garde », en fûts (pression), en bouteilles ou en canettes d’aluminium.

De nos jours, la bière connaît un succès mondial, comme une boisson désaltérante et de dégustation. Il est cependant nécessaire de la consommer avec modération.