L’homme décédé près d’un passage de migrants au Québec avait tenté d’entrer aux États-Unis, selon la police

MONTRÉAL – L’homme dont le corps a été retrouvé cette semaine près d’un poste frontalier non officiel au sud de Montréal est probablement mort d’hypothermie en essayant d’entrer aux États-Unis, a déclaré vendredi la police provinciale du Québec.

Le corps de Fritznel Richard a été retrouvé mercredi après-midi dans un boisé à St-Bernard-de-Lacolle (Québec), près du chemin Roxham.

Cette route rurale est un point de passage populaire pour les demandeurs d’asile qui viennent au Canada. La Sûreté du Québec a déclaré vendredi que Richard, 44 ans, était originaire de Montréal et qu’il s’était dirigé vers le sud, vers les États-Unis, à la fin du mois de décembre.

« M. Richard a tenté, selon l’enquête, de rejoindre un membre de sa famille vivant aux États-Unis et est décédé lors de cette malheureuse tentative », a indiqué la police dans un communiqué.

Le porte-parole de la police provinciale, Louis-Philippe Ruel, a déclaré que l’homme de 44 ans était probablement mort d’hypothermie, ajoutant qu’il n’y avait aucune marque de violence sur le corps.

« La police peut maintenant affirmer qu’il n’y a pas eu d’acte criminel dans la mort de M. Richard », a-t-il déclaré lors d’une interview téléphonique vendredi.

M. Ruel n’a pas voulu dire si M. Richard était un citoyen canadien, mais il a déclaré qu’il semble que l’homme ait essayé de traverser la frontière par une zone boisée « et non par les douanes qui sont normalement utilisées par les citoyens canadiens ».

Richard vivait à Montréal « depuis un certain temps », a-t-il ajouté.

M. Ruel a déclaré qu’un acte criminel ayant été exclu, il appartiendra au coroner d’enquêter sur les circonstances entourant le décès, notamment sur les raisons pour lesquelles Richard ne s’est pas présenté à un poste frontalier officiel.

Lire aussi:  Les jeunes Canadiens entament la saison avec beaucoup de choses à construire et à apprendre.

La police provinciale a lancé des recherches pour retrouver Richard le 27 décembre après qu’il ait été porté disparu par sa famille. Cette recherche a été annulée deux jours plus tard parce que l’on pensait qu’il avait déjà traversé la frontière, a déclaré la police vendredi.

Ce reportage de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 6 janvier 2023.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*