Riyad Mahrez inscrit le but de la victoire de Man City sur Chelsea et réduit l’écart avec Arsenal.

Riyad Mahrez est sorti du banc pour permettre à Manchester City de s’imposer 1-0 à Chelsea et de réduire son retard sur Arsenal, leader de la Premier League, à cinq points.

Manchester City, tenu en échec par Everton la veille du Nouvel An, était confronté à la frustration d’une équipe de Chelsea blessée mais très entreprenante à Stamford Bridge.

Mais moins de trois minutes après être entrés en jeu à l’heure de jeu, Jack Grealish a lancé Mahrez pour la victoire qui permet à Arsenal de rester dans la course.

Cette rencontre a également permis d’infliger une nouvelle défaite à Chelsea, toujours aussi peu convaincant sous la direction de Graham Potter, mais qui a posé beaucoup de problèmes à City, notamment en première période malgré une double blessure.

Déjà privés de six joueurs, dont Reece James et Mason Mount, leur soirée a mal commencé lorsque Raheem Sterling a été accroché par son ancien coéquipier de City, John Stones, dans les premiers instants et a boité.

Pierre-Emerick Aubameyang a été lancé à sa place et le remaniement n’a pas déstabilisé Chelsea, et lorsque Kai Havertz a fait entrer Christian Pulisic, seul un tacle de dernière minute de Stones a empêché l’ouverture du score.

Potter avait déclaré « il ne pleut jamais, mais il pleut à verse » lorsqu’il a évoqué sa liste de blessés avant le coup d’envoi, mais lorsque Pulisic, encore sous le coup d’un tacle de Stones, est sorti en boitant alors qu’il ne restait que 20 minutes au compteur, la saison des moussons a commencé pour les Blues.

Ils attaquaient quand même, avec le jeune remplaçant Carney Chukwuemeka qui voyait son tir bloqué et Havertz qui obligeait Ederson à faire un arrêt sur le rebond.

City se montrait menaçant à la fin de la première mi-temps, Ilkay Gundogan envoyant une frappe non cadrée avant de passer le ballon à Erling Haaland.

Le Norvégien semblait certain de marquer lorsqu’il touchait le ballon du pied droit et le poussait vers le but du pied gauche, mais le ballon passait à côté.

Lire aussi:  Le Barça, le Bayern et l'Inter ne peuvent se cacher dans un groupe de Ligue des champions impitoyable.

Chelsea était pourtant tout près d’ouvrir le score lorsque Chukwuemeka coupait Kyle Walker et envoyait une frappe à ras de terre qui heurtait l’intérieur du premier poteau.

Pep Guardiola effectuait un double changement à la pause, remplaçant les deux latéraux droits avec lesquels il avait débuté, Walker et Joao Cancelo, par Rico Lewis et Manuel Akanji.

Ce n’était peut-être pas un changement offensif mais la différence d’intensité des visiteurs était palpable.

Haaland tirait à nouveau à côté avant que Nathan Ake n’écrase une tête contre l’angle du poteau et de la barre transversale sur un centre de Kevin De Bruyne.

De Bruyne a ensuite forcé Kepa Arrizabalaga, le gardien de Chelsea jusqu’alors sous-employé, à effectuer un bel arrêt sur une frappe à ras de terre à l’entrée de la surface.

Man City 1 Everton 1 – en images

Guardiola a fait entrer Grealish et Mahrez à l’heure de jeu, et le double remplacement a porté ses fruits instantanément.

Haaland servait Grealish sur la gauche et Kepa laissait le centre à ras de terre de l’ailier anglais filer directement au second poteau, où Mahrez avait évité Marc Cucurella pour s’offrir une finition simple.

Contrairement à celui de City, le banc de Chelsea avait l’air très calme, mais Potter remplaçait tout de même Aubameyang, inefficace en première période, par l’adolescent Omari Hutchinson.

Leur meilleure chance d’égalisation revenait à un autre jeune remplaçant, Lewis Hall, qui tirait au-dessus de la barre transversale dans les arrêts de jeu.

City a donc maintenu la pression sur Arsenal dans une course au titre qui sera désormais reléguée au second plan pour le week-end de la FA Cup, lorsque ces deux équipes se retrouveront à l’Etihad dimanche.

Lire aussi:  Ali Abid vit son rêve après avoir fait le saut de la foi pour poursuivre sa carrière de cricket à plein temps.

L’homme du match, Stones, a déclaré : « Ce sont trois points importants pour nous. Le sentiment dominant après le [Everton] Après le match de l’autre jour, nous avons perdu deux points et nous aurions dû obtenir davantage de ce match, et nous voulions rectifier le tir aujourd’hui.

« La façon dont nous avons joué en deuxième mi-temps était brillante et revenir avec trois points est exactement ce dont nous avions besoin.

« Nous n’avons pas conservé le ballon aussi bien que d’habitude en première période et nous avons parlé à la mi-temps et nous savions que nous devions mieux utiliser le ballon et attendre que les espaces se libèrent. Le mérite en revient à Chelsea, ils ont joué de manière très compacte aujourd’hui et nous n’avons pas pu obtenir beaucoup de ballons à travers les lignes et nous avons dû jouer plus large, mais tout s’est mis en place en deuxième mi-temps. »

Au sujet de la course au titre, Stones a déclaré : « Nous ne nous concentrons pas sur le tableau si tôt, il y a encore 63 points à jouer et dans les années précédentes, nous avons fait de grandes séries de victoires donc nous devons continuer sur notre lancée et si nous sommes performants comme aujourd’hui, je suis sûr que nous aurons une chance de nous battre vers la fin de la saison. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*