JEUNESSE > Après avoir organisé les rencontres publiques du bien vieillir en Essonne l’année dernière, le Conseil Général lance de grands débats pour la jeunesse du département. Autour de six rencontres à venir et d’un film réalisé en juin dernier, le département porte l’ambition de mener une réflexion globale sur la situation de la jeunesse essonnienne. L’objectif annoncé est de définir les grandes orientations pour la politique jeunesse du département à partir de 2011.

Ce projet, piloté par le Conseil Général, a pour but de recenser les attentes et les perspectives d’avenir de la jeunesse essonnienne, puis de la mettre en relation au cours des rencontres, avec les différents acteurs sociaux et économiques du département. Il s’agit d’un cadre unique où le Conseil Général de l’Essonne fait le choix d’une « politique de jeunesse, pour la jeunesse, par la jeunesse ».

Ce sondage « grandeur nature » se base sur l’interview de 80 jeunes essonniens, issus de différents horizons culturels, sociaux ou professionnels, réalisé au mois de juin dernier. Une vidéo rétrospective du recensement effectué cet été par la suite réalisée, celle-là même servant de support à cette grande consultation de la jeunesse en Essonne.

Une consultation citoyenne du 13 octobre au 18 novembre

Six rencontres de la jeunesse auront lieu à travers les villes du département, à Morsang-sur-Orge (13 octobre), Yerres (23 octobre), Villebon-sur-Yvette (27 octobre), Athis-Mons (6 novembre), Ris-Orangis (9 novembre), ainsi que Saint-Chéron (18 novembre). Une rencontre finale de resitution se déroulera par ailleurs à l’hôtel du département avant la fin de l’année.

Chaque rencontre réunira 2/3 de jeunes et 1/3 d’acteurs économiques et sociaux. Elle se déroule sous la forme d’un débat, suite à la projection de la vidéo réalisée au mois de juin dernier,qui sert de support pour inviter les jeunes à s’exprimer. Cette vidéo met notamment en avant les thèmes des discriminations à l’embauche, de la précarité des jeunes, ou encore de l’accès au logement autonome.

Informations supplémentaires sur le site du CG 91