Un désastre pour le Pakistan qui perd ses premiers wickets en tentant d’atteindre l’objectif de 319 tours de la Nouvelle-Zélande.

Le Pakistan a commencé de manière désastreuse en perdant deux guichets sans marquer jeudi après que la Nouvelle-Zélande leur ait fixé un objectif audacieux de 319 pour gagner le deuxième test à Karachi.

Le capitaine Tim Southee a éliminé l’ouvreur Abdullah Shafique avec la deuxième balle du deuxième tour de batte du Pakistan avant que Ish Sodhi n’élimine le veilleur de nuit Mir Hamza dans la dernière passe du quatrième jour.

A la fin de la rencontre, un Imam-ul-Haq choqué était sur le terrain sans avoir marqué et l’équipe locale avait encore besoin de 319 runs pour la victoire, ou de huit guichets en main pour obtenir un match nul.

Une défaite serait leur troisième défaite à domicile en une saison, après les défaites 1-0 contre l’Australie et 3-0 contre l’Angleterre plus tôt cette année.

Aucune équipe n’a réussi à battre plus de 314 pour gagner un test au Pakistan, ce que l’équipe locale avait fait contre l’Australie à Karachi en 1994.

La Nouvelle-Zélande a déclaré son deuxième tour de batte dix minutes avant la fin, avec un score de 277-5, après que Michael Bracewell ait réalisé son meilleur score en carrière, 74 non retirés, et que Tom Blundell ait également marqué 74.

Les deux hommes ont fait basculer le match grâce à leur cinquième coup de pied de 127 points.

Le Pakistan avait le match en main lorsqu’il a mis la Nouvelle-Zélande en difficulté à 128-4 contre 76-1 au déjeuner, en éliminant Tom Latham (62), Kane Williamson (41) et Henry Nicholls (cinq).

Mais Blundell, lâché à 21 ans par le gardien Sarfaraz Ahmed sur le spinner Abrar Ahmed, a puni l’équipe locale avec sept limites et un six avant de faire un holing out sur Agha Salman.

Lire aussi:  Football : Les espoirs japonais veulent jouer en Angleterre avant la Coupe du monde

Bracewell, dont le meilleur score précédent de 49 était contre l’Angleterre plus tôt cette année, a également été abandonné à 59 par Sarfaraz sur Salman.

Dans la session post-déjeuner, la Nouvelle-Zélande a perdu trois guichets en l’espace de 50 balles et 14 runs.

Latham a été intelligemment attrapé par Abrar sur une mauvaise pichenette au milieu du terrain par le lanceur rapide Naseem Shah.

Saud Shakeel joue un coup sur son chemin à 125 non sorti dans le premier tour de batte du Pakistan lors de la quatrième journée du deuxième test à Karachi, le jeudi 5 janvier 2023. AP

Avec un total inchangé de 114, Abrar a piégé Williamson à la jambe avant dans la passe suivante. Hasan Ali a attrapé Nicholls peu après et la Nouvelle-Zélande a perdu trois guichets en 50 balles pour 14 runs.

Les arbitres de terrain Alex Wharf et Aleem Dar ont eu une journée horrible avec trois de leurs décisions annulées.

La Nouvelle-Zélande a été secouée dès le deuxième over de son tour de batte lorsque Hamza a envoyé Conway à la batte avec sa première livraison.

C’était la première fois que Conway tombait sans marquer dans sa carrière de 12 matches de test.

Le Pakistan a gaspillé deux renvois de jambe avant sur Williamson alors que le batteur était sur sept et neuf, tandis que Latham a renversé une décision contre lui sur 36 – tous sur Abrar.

Au début de la journée, le Pakistan a été éliminé pour 408 après avoir ajouté un seul run à son score de la nuit, en réponse au total de 449 de la Nouvelle-Zélande au départ.

Lire aussi:  Ancelotti regrette la "mauvaise soirée" du Real Madrid, qui se retrouve derrière le Barça après sa défaite contre le Rayo Vallecano.

Le Spinner Sodhi a piégé le dernier homme, Abrar, avant la jambe pour rien, laissant le centurion Saud Shakeel bloqué à l’autre bout.

Shakeel était invaincu sur 125 après un marathon de 493 minutes sur le terrain, avec 17 limites pour son premier cent.

Ajaz Patel a terminé avec 3-88 et Sodhi 3-95.

Le premier des deux matchs de la série – également à Karachi – s’est terminé par un match nul.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*