Sumo : Terunofuji survit à une frayeur pour rejoindre les leaders de Nagoya

Le Yokozuna Terunofuji a surmonté un défi de taille lancé par le maegashira Wakamotoharu (4ème) dimanche pour rejoindre le peloton de tête avec sa sixième victoire au Grand Tournoi de Sumo de Nagoya.

Le dernier combat de la huitième journée à la Dolphins Arena s’est avéré être un coup d’éclat.

Le septuple champion Terunofuji a enduré plus de deux minutes d’action sur le ring, ponctuées par une pause de 10 minutes après que la ceinture en soie « mawashi » de Wakamotoharu se soit défaite, obligeant l’arbitre à interrompre le combat.

Terunofuji (G) et Wakamotoharu combattent lors de la huitième journée du grand tournoi de Sumo de Nagoya, qui dure 15 jours, à la Dolphins Arena de Nagoya, dans le centre du Japon, le 17 juillet 2022. (Essonne Info)

Terunofuji a reculé sous la pression de la charge initiale de Wakamotoharu, mais a saisi une prise de ceinture gauche et a presque jeté son adversaire hors du ring dans les premières secondes. Mais le maegashira s’est défendu et une impasse de deux minutes a suivi.

Le dysfonctionnement de la garde-robe ayant été réparé et les lutteurs ayant repris leur position initiale, Terunofuji, rafraîchi par la pause, a eu besoin de moins de 20 secondes supplémentaires pour balancer son adversaire vers sa quatrième défaite avec une projection de la main gauche sous le bras.

L’ancien sekiwake Ichinojo (6-2) s’est incliné pour la deuxième journée consécutive et a perdu sa seule place de leader, battu par son compatriote Kotonowaka (6-2), qui a rejoint le groupe de sept hommes en tête de cette compétition de 15 jours.

Lire aussi:  Le mercuriel Anthony Martial atteint sa dernière étape à Manchester United après de nombreuses fausses alertes.

Les plus grands applaudissements de la journée ont été entendus pour l’ozeki Shodai, en difficulté. En tant qu’ozeki « kadoban » ayant besoin de huit victoires pour éviter la relégation du deuxième plus haut rang du sport, Shodai a trouvé un second souffle après avoir perdu ses trois premiers matches à Nagoya.

Un jour après avoir refusé de céder au géant de 211 kilos Ichinojo et lui avoir infligé sa première défaite, Shodai (4-4) a été ramené sur la paille par le vétéran mongol n°3 Tamawashi (3-5), mais il a une fois de plus tenu bon.

L’ozeki a appuyé ses talons contre la paille, et a résisté aux efforts furieux de son adversaire. Quand Tamawashi est tombé en panne d’essence, Shodai l’a rapidement renvoyé sur le ring et sorti.

Le n°6 Tobizaru s’est remis de sa deuxième défaite de la veille pour rejoindre le groupe de tête. Il a renversé le n°9 Kotoeko (4-4) avec un « kekaeshi » mineur, balayant la jambe droite de son adversaire.

Ozeki Takakeisho a conservé ses espoirs de titre en prenant le dessus sur Endo (2-6) sur la première charge et en le mettant à terre. Il est rejoint à 5-3 par deux autres membres des trois rangs « sanyaku » inférieurs au yokozuna, le sekiwake Wakatakakage et le komusubi Abi.

Wakatakakage a repoussé son rival, le sekiwake Daieisho (4-4), du ring surélevé, tandis qu’Abi a expédié le n°5 Sadanoumi (2-6). L’autre komusubi, Hoshoryu, est passé à 4-4 avec une victoire sur un autre mongol, le N°1 Kiribayama (3-5).

Ichinojo (L) perd contre Kotonowaka. (Essonne Info)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*