Faits divers. Après l’incendie survenu ce mercredi soir sur la N 20, entre Linas et Leuville-sur-Orge (lire notre compte-rendu), les services de pompiers continuent d’effectuer les mesures nécessaires à un éventuel pompage de résidus chimiques. La N 20 a été rouverte dans le sens Paris ce jeudi matin, et pourrait être pleinement en fonctionnement ce jeudi après-midi.

  • Photo : Les pompiers spécialisés dans les risques chimiques au travail ce mercredi soir sur la N 20 (Mairie de Linas)

Mercredi soir vers 19h40, un véhicule a pris feu à proximité d’un camion transportant des produits chimiques, stationné au bord de la N 20, au niveau du restaurant Courtepaille situé à la limite des communes de Linas et Leuville-sur-Orge. Ce camion appartenant à un transporteur de Saint-Chéron a commencé à s’embraser, et divers produits chimiques répandus sur la route sont partis en fumée. Parmi les substances transportées dans le camion, plusieurs sont extrêmement toxiques, à l’image de l’isopropanol contenu dans une cuve. Des présences d’acide sulfurique et fluorhydrique, ou encore d’ammoniac ont été décelées.

Les sapeurs-pompiers de l’Essonne ont amené sur place leurs équipes spécialisées dans la décontamination et les substances chimiques ou toxiques, aidés par leurs collègues du Val-d’Oise disposant d’unités qualifiées pour ce genre de risques. Toute la nuit, les riverains ont été appelés à se confiner chez eux, pour ne pas inhaler les fumées toxiques. Un centre de soins a été ouvert dans la soirée en mairie de Linas. Il a fermé vers 2 heures après avoir accueilli une dizaine de personnes. Une famille résidant à proximité de l’accident a également été relogée dans la nuit par les services de la ville. Au total, quatre-vingts pompiers ont été mobilisés, ainsi que soixante-dix policiers pour assurer le bouclage du périmètre.

  • Photo : Une zone fermée pour cause de risques chimiques a été installée à hauteur du lieu de l’incendie (mairie de Linas)

De gros problèmes de circulation jeudi matin

Alors que vers 23 heures, l’incendie semblait maîtrisé, les services de la préfecture, du Sivoa (Syndicat de gestion des eaux de l’Orge) et les pompiers ont entamé la prise de mesures pour déceler d’éventuelles substances dans l’air ou les évacuations d’eau. « On a trouvé dans les réseaux des résidus de produits », a indiqué le maire de Linas François Pelletant, qui a justifié les mesures de confinement « pour le feu et les fumées » prises mercredi soir.

La nationale 20 a été totalement fermée entre l’échangeur de la Francilienne et le sud d’Arpajon dès mercredi soir, ce qui a entraîné de forts ralentissements pour les automobilistes pris au piège pendant l’incendie. Ce jeudi matin, la préfecture a pris un arrêté d’interdiction de la circulation des véhicules de plus de 7,5 tonnes pour la journée sur l’axe routier dès l’entrée du département au sud à Angerville.

Dans la matinée, la circulation a été rouverte aux véhicules dans le sens Paris, alors que le trafic a repris en début d’après-midi sur une voie dans le sens province, en attente de l’évacuation des restes du camion endommagé, prévue dans l’après-midi. Le conseiller général du canton de Montlhéry Jérôme Cauet a précisé que « les services du conseil général s’occuperaient de remettre la route en état si besoin » .