Matt Henry permet à la Nouvelle-Zélande de contrôler le test de Karachi.

La Nouvelle-Zélande a pris l’avantage dans le second test contre le Pakistan à Karachi, grâce à un dernier pointage obstiné et un jeu de boules discipliné, mardi.

Les Black Caps ont consolidé leur position en atteignant 449 dans le premier tour de batte, un score qui a été rendu possible par un stand du siècle pour le dernier guichet entre les lanceurs Matt Henry et Ajaz Patel.

Henry a réalisé le meilleur score de sa carrière avec 68 points sur 81 balles, tandis que Patel a également réalisé son meilleur score de test avec 35 points. Ils ont ajouté 104 points pour le 10e guichet et ont permis à la Nouvelle-Zélande de dépasser les 400 points au National Stadium.

Avec la balle, les deux hommes ont encore frappé, tandis que le capitaine Babar Azam a été éliminé lors d’une étrange confusion avec Imam-ul-Haq dans la dernière session, avant que le Pakistan ne termine la journée à 154-3.

Le terrain n’offrait pas grand-chose aux lanceurs, mais le Pakistan ne s’est pas rendu service en faisant sortir le capitaine Azam, le meilleur batteur de l’équipe. Imam a conduit Michael Bracewell vers midwicket et a vu Azam bloqué à son extrémité pour tenter un troisième tour.

Imam était invaincu avec 74 points et Saud Shakeel, qui a mis près d’une heure avant d’obtenir son premier tour sur sa 42e balle et a également survécu à une prise ratée, n’a pas été éliminé avec 13 points.

Shafique a été le premier joueur pakistanais à tomber lorsqu’il a tiré une courte livraison du pacer Henry directement dans les mains de Patel pour 19. Shan Masood a poursuivi sa mauvaise forme, en coupant le spinner Patel à Devon Conway (20).

Lire aussi:  Basket-ball : Rui Hachimura mène les Wizards à une 5e victoire consécutive

La journée avait déjà appartenu à Henry et Patel après qu’ils aient combiné pour faire remonter la Nouvelle-Zélande de 345-9.

Tom Blundell, 30 dans la nuit, a complété sa cinquantaine en 103 balles avec six fours avant d’être proprement éliminé pour 51 par Abrar sur une livraison qui a tourné loin du droitier et qui est restée un peu basse.

Tim Southee (10) a réussi à renverser une décision de lbw contre Hasan Ali mais s’est fait sortir par Abrar avant que Patel ne s’accroche avec Henry, qui a remplacé Neil Wagner dans le seul changement que la Nouvelle-Zélande a fait de l’équipe qui a fait match nul au premier match.

Henry a réalisé huit boundaries et deux sixes dans son meilleur tour de batte en carrière, dépassant de six runs son précédent record contre l’Australie à Christchurch en 2016.

« Très heureux de la façon dont nous avons fait notre travail », a déclaré Henry. « Tout d’abord, il s’agissait de marquer des runs et d’essayer d’aller de l’avant. Et puis, une fois que nous avons eu le changement de terrain, nous avons essayé de passer un peu de temps et avons en fait réalisé une assez bonne performance avec le ballon. »

Patel a également battu son précédent record de 20 points en test, contre l’Angleterre l’année dernière, avant d’être le dernier à tomber, pris sur le spinner Abrar Ahmed.

Ahmed a été le meilleur lanceur avec 4-149 tandis que Naseem Shah (3-71) et Agha Salman (3-75) ont été les autres lanceurs performants pour les hôtes.

Hasan n’a pas eu de succès pour son premier test depuis le mois de juillet dernier. Il a joué 21 tours de batte sans résultat pour 72 runs.

Lire aussi:  L'Inde remporte la série de T20 contre les Antilles en Floride.

Comme ce fut le cas lors du premier test qui s’est terminé par un match nul, les Kiwis ayant été privés de la victoire lors de la cinquième journée en raison d’une mauvaise lumière, le Pakistan a également été sur la défensive lors de ce test et devra fournir un effort massif lors de la première manche pour mettre la pression sur les visiteurs.

« Il ne fait aucun doute que le partenariat de 100 points du dernier guichet n’a pas été bénéfique pour nous », a déclaré Mohammad Yousuf, l’entraîneur des batteurs pakistanais. « Cela n’aurait pas dû arriver, mais parfois le dernier guichet devient difficile, il devient taquin et où que vous jouiez, ils obtiennent des courses. Ce n’est pas qu’ils ont frappé, mais ils ont bien battu. »

Il s’agit du deuxième et dernier match de la série de tests avant que les deux équipes ne s’affrontent dans une série de trois matchs ODI, qui se joueront à nouveau à Karachi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*