Le patron de la FIA, Mohammed ben Sulayem, veut lancer le processus d’entrée de nouvelles équipes en F1.

Le président de la FIA, Mohammed ben Sulayem, a déclaré que l’instance dirigeante du sport automobile est prête à lancer un processus permettant à de nouvelles équipes d’entrer en Formule 1.

Cette décision pourrait ouvrir la porte au projet Andretti Global F1 de l’Américain Michael Andretti, qui a jusqu’à présent reçu peu d’encouragements de la part de la plupart des équipes existantes et de la direction de la F1.

Le milliardaire Calvin Lo, basé à Hong Kong, a également parlé d’entrer dans une équipe.

« J’ai demandé à mon équipe @FIA d’envisager le lancement d’un processus d’expression d’intérêt pour de nouvelles équipes potentielles pour le championnat du monde FIA @F1 », a posté Ben Sulayem sur Twitter.

Haas a été la dernière équipe à entrer en Formule 1 en 2016, portant le nombre total d’équipes à 11. Ce nombre a été réduit à 10 l’année suivante après la fermeture de Manor Racing.

Manor était l’une des trois nouvelles équipes, toutes aujourd’hui disparues, qui ont fait leur entrée en 2010.

Le directeur général de la Formule 1, Stefano Domenicali, a déclaré en septembre dernier que le sport, qui pourrait compter un nombre record de 24 courses cette année et dont la popularité mondiale ne cesse de croître, n’avait pas besoin de plus de 10 équipes.

McLaren et Alpine, propriété de Renault, ont soutenu les plans d’Andretti, mais d’autres équipes ont mis en doute les avantages commerciaux d’un nouveau venu.

Lire aussi:  Dustin Johnson prend une part de la tête après le deuxième tour au LIV Golf Portland

La version actuelle de la « Convention de la Concorde » entre les équipes, la FIA et la Formule 1 stipule que les 10 équipes se partagent leur part des revenus du sport et que tout nouvel entrant diluerait le pot.

C’est la raison pour laquelle tout nouveau venu doit payer un droit d’entrée de 200 millions de dollars, l’argent étant partagé par les équipes existantes à titre de compensation.

La présence d’une nouvelle équipe américaine dans un sport qui comptera trois manches aux États-Unis cette année, dont une course de nuit à Las Vegas, pourrait intéresser les propriétaires américains du sport, Liberty Media.

Andretti, fils du champion du monde de 1978 Mario, est déjà impliqué dans les IndyCars, la Formule E et Extreme E.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*