Cameron Winklevoss exige des réponses du titan de la crypto-monnaie Barry Silbert concernant l’arrêt du retrait de Genesis.

Le fondateur de l’une des plus grandes bourses de crypto-monnaies au monde a écrit une lettre ouverte demandant des réponses à Barry Silbert sur les questions relatives à Genesis.

La bourse de crypto Gemini a récemment été frappée par un recours collectif pour avoir prétendument émis des titres non enregistrés par le biais du programme Earn de la société.

Dans le cadre du programme Earn, Gemini s’est associé à Genesis, un prêteur de crypto-monnaies, pour offrir aux traders des rendements allant jusqu’à 8 % sur leurs avoirs. Cependant, au début du mois, Genesis a annoncé que l’effondrement de FTX avait grandement affecté ses finances et qu’il ne pouvait plus payer les investisseurs du programme Earn de Gemini.

Dans une lettre ouverte à Barry Silbert, fondateur de Digital Currency Group (DCG), la société mère derrière Genesis, les Winklevoss indique clairement où il pense que la responsabilité est engagée.

Vous trouverez ci-dessous la lettre dans son intégralité.

Choisissant de ne pas rester silencieux, Silbert a répondu sur Twitter, disant que beaucoup de ce que Winklevoss a dit était faux.

« DCG n’a pas emprunté 1,675 milliards de dollars à Genesis ».

DCG n’a jamais manqué un paiement d’intérêt à Genesis et est à jour sur tous les prêts en cours ; la prochaine échéance du prêt est mai 2023.

DCG a remis à Genesis et à vos conseillers une proposition le 29 décembre et n’a reçu aucune réponse. »

Winklevoss semble ne pas accepter la réponse de Silbert, et dit que sa réponse est « complètement fallacieuse ». Le fondateur de Gemini donne également à Silbert une date limite du 8 janvier pour résoudre le problème, bien que l’on ne sache pas exactement ce qui pourrait se passer à cette date.

Lire aussi:  Voici quand les actifs à risque comme le bitcoin et les crypto-monnaies vont s'envoler, selon l'analyste macroéconomique Raoul Pal.

« C’est reparti. Arrêtez d’essayer de prétendre que vous et DCG êtes des spectateurs innocents et n’avez rien à voir avec la création de ce désordre. C’est complètement fallacieux.

Alors comment DCG doit-il 1,675 milliards à Genesis s’il n’a pas emprunté l’argent ? Oh oui, cette note promissoire…

Allez-vous, oui ou non, vous engager à résoudre ce problème d’ici le 8 janvier d’une manière qui traite le billet à ordre de 1,1 milliard de dollars comme 1,1 milliard de dollars ? »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*