Liverpool ne fait pas le poids face à la défaite de Brentford en Premier League

Andrew Robertson a admis que Liverpool était « loin d’être assez bon » lors de sa défaite 3-1 en Premier League à Brentford lundi.

L’équipe de Jurgen Klopp n’a pas été à la hauteur en première période au Community Stadium. Elle a encaissé deux buts – sur un but contre son camp d’Ibrahima Konate et sur celui de Yoane Wissa – et en a vu deux autres rejetés pour hors-jeu.

Trois remplacements à la mi-temps par le manager des Reds, Klopp, dont le capitaine Virgil van Dijk, ont donné à Liverpool un élan bien nécessaire et Alex Oxlade-Chamberlain a ramené son équipe dans le match de la tête à la 50e minute.

Mais Brentford s’est montré très combatif, soutenu par un public enthousiaste, et à six minutes de la fin du match, Bryan Mbeumo, l’homme du match, musclait Konate avant de conclure calmement pour sceller les trois points.

Brentford est désormais invaincu depuis six matches et remonte à la septième place, à une place et deux points de Liverpool, qui a un match en moins que le club londonien.

« Première mi-temps [was] C’est loin d’être suffisant. Tout ce sur quoi nous avons travaillé, nous ne l’avons jamais fait », a déclaré l’arrière gauche Robertson, qui a fait une grande différence pour Liverpool après être entré en jeu lors du triple changement de la mi-temps.

« Nous savions qu’ils étaient une bonne équipe sur les coups de pied arrêtés, très bons sur les corners. Nous devons être beaucoup plus agressifs qu’eux lorsque le ballon entre dans la surface et nous ne l’avons pas fait. »

Malgré l’absence de son meilleur buteur Ivan Toney, Liverpool a suivi le même chemin que Manchester United et Manchester City cette saison en s’inclinant face à l’équipe de Thomas Frank.

Lire aussi:  Les nations africaines au bord de l'histoire dans une Coupe du monde à l'optimisme renouvelé

« Je ne peux pas dire qu’ils me surprennent, les joueurs, mais ils continuent à m’impressionner massivement », a déclaré Frank, le manager des Bees. « Évidemment, c’est un résultat fantastique pour nous à bien des égards.

« Nous avons besoin de plus que 11 joueurs et je suis très heureux que Wissa soit entré en jeu et ait marqué. Il a joué de manière fantastique et nous savions qu’il était bon pour courir derrière. »

Darwin Nunez, l’attaquant de Liverpool en difficulté, a manqué une belle occasion de donner l’avantage à son équipe après avoir été glissé dans le dos de la défense par Mohamed Salah.

L’Uruguayen contournait le gardien de but des Abeilles, David Raya, et envoyait le ballon vers le but, mais Ben Mee arrivait juste à temps pour bloquer le ballon sur la ligne.

A l’autre bout du terrain, Wissa envoyait Mbeumo vers le but mais le tir de l’attaquant camerounais était bien arrêté par Alisson.

Cependant, sur le corner qui suivait, les hôtes prenaient l’avantage lorsque le ballon ricochait sur le genou de Konate, finaliste de la Coupe du monde en France, et trompait Alisson.

Les corners de Mbeumo continuaient à poser des problèmes aux visiteurs et Wissa en mettait deux au fond des filets, mais les deux buts étaient annulés à la craie.

Quatre minutes avant la mi-temps, l’ailier de la RD Congo a fait un troisième coup de chance en reprenant d’une superbe tête un centre de Mathias Jensen.

Alisson s’approchait du ballon et le repoussait, mais la montre de l’arbitre Stuart Attwell sonnait pour confirmer que Wissa avait finalement marqué.

Lire aussi:  Pep Guardiola admet que Manchester City "ne rattrapera pas" Arsenal sur sa lancée.

Klopp en avait assez de la pagaille à l’arrière et a remplacé Van Dijk par Joel Matip, l’un des trois changements effectués à la mi-temps.

Le malchanceux Nunez parvenait à trouver le chemin des filets peu après la reprise, après s’être échappé en tête-à-tête avec Raya, mais la VAR le faisait sortir pour hors-jeu.

Quelques instants plus tard, Liverpool marquait un but, Oxlade-Chamberlain reprenant de la tête un centre de Trent Alexander-Arnold.

Les Reds cherchaient à égaliser mais Raya s’est bien débrouillé pour repousser un tir de Fabinho et Konaté a vu sa tête passer à côté.

Et Brentford mettait fin à ses espoirs à six minutes de la fin du match, après que Mbeumo ait repoussé un faible défi de Konate et ait inscrit le troisième but.

« Le problème est que nous avons joué ici l’année dernière, c’était 3-3, c’était un match sauvage », a déclaré Klopp. « Ce soir, c’était la même chose, c’était aussi sauvage que ça. Si vous comparez ces deux matchs, ce n’est pas trop différent.

« Nous aurions dû marquer deux fois avant qu’ils aient le premier corner. Quand nous étions directs, nous étions toujours très dangereux. A la fin, c’est devenu le jeu qu’ils voulaient. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*