Sam Bankman-Fried va plaider non coupable aux accusations de fraude, il risque 115 ans de prison s’il est condamné : Rapport

Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, plaiderait non coupable aux accusations de fraude liées à l’effondrement de la bourse de crypto-monnaies à la fin de l’année dernière.

Selon un rapport de Reuters, Bankman-Fried va plaider non coupable aux accusations criminelles selon lesquelles il a fraudé les investisseurs et détourné des milliards de dollars de la bourse.

L’ancien milliardaire de la crypto est confronté à des allégations d’utilisation illégale des dépôts des clients de FTX pour financer sa société de trading Alameda Research, faire des dons à des politiciens et payer des investissements hautement illiquides.

Bankman-Fried se présentera au tribunal le mardi 3 janvier devant le juge de district américain Lewis Kaplan à Manhattan pour enregistrer son plaidoyer.

Actuellement, Bankman-Fried est assigné à résidence en Californie, sous surveillance GPS, avec une caution de 250 millions de dollars garantie par la valeur nette de sa maison familiale, ainsi que par les signatures de ses parents et de deux personnes anonymes possédant des biens importants.

Caroline Ellison, l’ancienne PDG d’Alameda Research, a plaidé coupable et a accepté de coopérer avec les enquêteurs.

Ellison a admis être au courant que FTX utilisait les fonds des clients pour financer des prêts à Alameda.

« J’ai compris que FTX aurait besoin d’utiliser les fonds des clients pour financer ses prêts à Alameda… La plupart des clients de FTX ne s’attendaient pas à ce que FTX prête leurs avoirs numériques et leurs dépôts en monnaie fiduciaire à Alameda de cette manière….

J’ai compris que si les comptes FTX d’Alameda présentaient des soldes importants dans une devise particulière, cela signifiait qu’Alameda empruntait les fonds que les clients de FTX avaient déposés sur la bourse. « 

Si Bankman-Fried est reconnu coupable de tous les chefs d’accusation, il risque 115 ans de prison, selon le rapport.

Lire aussi:  FTX Investment Arm achète 30 % des parts de Skybridge Capital d'Anthony Scaramucci et poursuit sa politique d'expansion.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*