Novak Djokovic n’oubliera jamais son expulsion d’Australie, mais il est prêt à tourner la page.

Novak Djokovic a déclaré que l’expérience de son expulsion d’Australie resterait gravée dans sa mémoire pour le reste de sa vie, mais il a insisté sur le fait qu’il était prêt à tourner la page et à se concentrer sur la préparation de l’Open d’Australie.

Djokovic, 35 ans, a été expulsé à la veille de l’Open d’Australie 2022 en janvier pour ne pas avoir été vacciné contre le Covid-19 et a reçu une interdiction de voyage de trois ans pour le pays.

Toutefois, l’interdiction de visa de l’ancien numéro 1 mondial a été levée en novembre suite à l’assouplissement par l’Australie des restrictions d’entrée liées au Covid, les visiteurs n’ayant plus à fournir de preuve de vaccination.

Djokovic est rentré en Australie mardi et s’est depuis entraîné avant de commencer sa nouvelle saison à l’Adelaide International, alors qu’il vise un 10e titre de l’Open d’Australie, un record, et une chance d’égaler le record de 22 Grand Chelem de Rafael Nadal.

« Vous ne pouvez pas oublier ces événements, c’est l’une de ces choses qui vous restent en mémoire », a déclaré Djokovic lors de sa première conférence de presse depuis son retour en Australie.

« Cela reste avec vous pour le reste de votre vie. C’est quelque chose que je n’ai jamais vécu auparavant et j’espère ne plus jamais le faire, mais c’est une expérience précieuse pour moi.

« Mais je dois aller de l’avant et revenir en Australie montre ce que je ressens pour ce pays et ce que je ressens à l’idée de jouer ici. »

La saga entourant Djokovic en janvier a semblé diviser l’opinion, avec de nombreux habitants de Melbourne apparaissant dans les rues pour protester contre sa présence dans la ville, tandis que beaucoup d’autres sont venus soutenir le Serbe.

Lire aussi:  Gerard Piqué annonce la fin de son "voyage" à Barcelone

Pour son retour en Australie, Djokovic espère un accueil chaleureux de la part des fans locaux.

« C’est un endroit formidable et les gens d’Adélaïde, et plus généralement d’Australie, aiment le tennis, aiment le sport et c’est une nation sportive, donc j’espère que nous aurons beaucoup de gens qui regarderont et que nous pourrons passer un bon moment », a déclaré Djokovic.

« J’espère que tout va être positif. Évidemment, ce n’est pas quelque chose que je peux prédire. Je vais faire de mon mieux pour jouer du bon tennis et apporter de bonnes émotions et de bons sentiments au public. »

Djokovic a déclaré que son expérience globale en Australie n’avait pas été assombrie par ce qui s’est passé en janvier.

« Ce qui s’est passé il y a 12 mois n’a pas été facile à digérer pendant un certain temps, mais en même temps, je devais passer à autre chose. Ces circonstances ne remplaceront pas ce que j’ai vécu à Melbourne et en Australie tout au long de ma carrière », a déclaré Djokovic.

« Je viens donc avec des émotions positives et j’ai vraiment hâte de jouer là-bas. C’est mon Grand Chelem préféré, les résultats le prouvent. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*