L’ancien champion du monde Mads Pedersen fête son premier succès d’étape sur le Tour de France

Mads Pedersen a remporté la 13ème étape du Tour de France alors que la tête du classement général est restée inchangée après les 193 kilomètres de plat entre Bourg-d’Oisans et Saint-Etienne, vendredi.

L’ancien champion du monde et coureur de Trek-Segafredo a franchi la ligne d’arrivée devant le Britannique Fred Wright et le Canadien Hugo Houle, tous trois en 4 heures 13 minutes et 3 secondes.

Le champion en titre, Tadej Pogacar de l’équipe UAE Team Emirates, est à 5 minutes et 45 secondes en 12ème position dans le peloton, tout comme Jonas Vingegaard – même temps en 19ème position – qui conserve le maillot jaune pour la troisième journée.

Pedersen, 26 ans, a lancé un sprint audacieux à 250 mètres de l’arrivée et s’est détaché de Wright et Houle pour remporter la première victoire d’étape du Tour de France de sa carrière.

« C’est incroyable de remporter enfin une victoire ». [at the Tour] », a déclaré Pedersen, qui est devenu le premier coureur danois à remporter le titre de champion du monde masculin de course sur route à Yorkshire, en Angleterre, en 2019.

 » Je savais que la forme était vraiment bonne. J’ai définitivement raté quelques opportunités au cours de la première semaine.

Le coureur slovène de l'équipe UAE Team Emirates, Tadej Pogacar, célèbre sur le podium avec le maillot blanc du meilleur jeune coureur. AFP.

« Ces deux dernières semaines, il n’y a pas beaucoup d’opportunités pour des gars comme moi, alors saisir sa chance aujourd’hui et obtenir la récompense est vraiment agréable, pas seulement pour moi mais pour toute l’équipe.

Lire aussi:  Football : Cinq leçons à tirer de la défaite du Japon face au Costa Rica (1-0)

« Nous sommes venus ici avec des coureurs uniquement pour des victoires d’étape et maintenant nous en avons une, donc c’est un grand soulagement. »

Pedersen a effectué plusieurs attaques au cours de la journée avant de rester fort pour revenir le meilleur du trio au sprint final.

« Pendant longtemps, j’ai pensé que c’était une erreur d’être dans l’échappée, parce que nous n’avions que deux minutes, mais au final, ça a payé », a-t-il déclaré.

« Aujourd’hui, c’était super dur pour tout le monde. Tout le monde était vraiment à la limite. Je ne voulais vraiment pas être à l’arrivée avec six gars, parce que c’est trop de gars à contrôler.

« J’ai essayé d’attaquer et heureusement, ça a divisé l’échappée, il n’y en avait que trois et c’est beaucoup plus facile à contrôler. De 10 km à 5 km, il s’agissait de creuser l’écart le plus possible pour avoir le temps de ralentir et de tenter quelque chose dans les derniers kilomètres. Heureusement, cela a payé pour moi. »

Il n’y a pas eu de changement au classement général, Vingegaard de Jumbo-Visma mène la course de 2:22 devant Pogacar et de 2:26 devant le Britannique Geraint Thomas de Ineos Grenadiers, troisième.

La course se dirige vers la 14ème étape de 195 km entre Saint-Etienne et Mende samedi.

Résultats de l’étape 13 Top 5 :

1. Mads Pedersen (DEN) Trek-Segafredo – 4h 13mins 03secs

2. Fred Wright (GBR) Bahrain Victorious – même temps

3. Hugo Houle (CAN) Israël-Premier Tech

4. Stefan Kung (SUI) Groupama – FDJ +30secs

5. Matteo Jorgenson (USA) Movistar Team – même temps

Lire aussi:  Baseball : Munetaka Murakami, le cogneur des hirondelles, s'apprête à entrer dans l'histoire des home run.

Classement général après la 13ème étape :

1. Jonas Vingegaard (DEN) Jumbo-Visma – 50hrs 47mins 34secs

2. Tadej Pogacar (SLO) UAE Team Emirates – +2mins 22secs

3. Geraint Thomas (GBR) Ineos Grenadiers – +2mins 26secs

4. Romain Bardet (FRA) Team DSM – +2mins 35secs

5. Adam Yates (GBR) Ineos Grenadiers – +3mins 44secs

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*