Le fondateur disgracié de FTX, Sam Bankman-Fried, se dirige vers les États-Unis après avoir signé les documents d’extradition : Rapport

Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, serait en route pour les Etats-Unis après avoir volontairement renoncé à ses droits d’extradition.

Citant un fonctionnaire du tribunal des Bahamas, NBC News rapporte que l’ancien magnat de la crypto a formellement accepté d’être extradé des Bahamas vers son pays d’origine mardi.

Don Cleare, le commissaire intérimaire des services correctionnels des Bahamas, affirme que Bankman-Fried devrait prendre l’avion pour les États-Unis mercredi, maintenant qu’il a déposé les documents nécessaires au tribunal.

L’homme de 30 ans a été arrêté par les autorités des Bahamas pour le compte des États-Unis le 12 décembre après qu’un tribunal fédéral l’ait inculpé de six chefs d’accusation de fraude, de complot pour blanchiment d’argent et de complot pour frauder les États-Unis et violer les lois sur le financement des campagnes électorales.

L’équipe juridique de Bankman-Fried avait initialement prévu de contester l’extradition, mais l’ancien diplômé du MIT a ensuite accepté d’être renvoyé chez lui aux États-Unis après avoir été placé en détention provisoire dans la prison de Fox Hill, infestée de rats et d’asticots.

Bankman-Fried pourrait finir par passer le reste de sa vie en prison s’il est reconnu coupable des accusations criminelles auxquelles il fait face suite à la chute de son empire cryptographique. Une fois de retour aux États-Unis, il pourrait demander à être temporairement libéré sous caution en attendant qu’une décision soit prise sur ses affaires.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*