Le Bangladesh donne l’avantage à l’Inde dans le second test après un effondrement tardif.

Les lanceurs de l’Inde ont réussi à limiter le Bangladesh à 227 lors de la première journée du deuxième test à Mirpur et à prendre l’avantage dans la série de deux matchs, jeudi.

Le joueur de bowling rapide Umesh Yadav et le lanceur de balles Ravichandran Ashwin ont ramassé quatre guichets chacun pour couper l’herbe sous le pied du Bangladesh qui avait atteint 213-5.

En jouant en premier sur une surface vive, les seamers indiens ont battu la batte régulièrement mais les ouvreurs du Bangladesh, Najmul Hossain et Zakir Hasan, ont survécu à la première salve.

L’Inde a créé la surprise en laissant tomber le spinner Kuldeep Yadav, dont les huit guichets de la victoire à Chattogram lui ont valu le titre de joueur du match.

Jaydev Unadkat a été choisi à la place et le sémillant gaucher, qui participait à son deuxième test 12 ans après son premier, a fait couler le sang en éliminant Zakir pour 15.

Zakir, qui a réalisé un siècle lors de ses débuts à Chattogram, aurait pu être éliminé pour un canard d’or mais Mohammed Siraj l’a fait tomber au fond du trou dans la deuxième passe de la journée.

Najmul (24) a été piégé lbw par Ashwin (4-71) après n’avoir rien tenté sur une balle qui l’a touché sous le genou. Shakib Al Hasan (16) a profité d’une occasion de faire tomber un ballon avant le déjeuner mais n’a pas pu en profiter et est tombé sur la première balle après la pause.

Mushfiqur Rahim (26) a été renvoyé par Unadkat – le lanceur le plus menaçant pour l’Inde – et Litton Das a fait un run-a-ball 25 avant de chipping une livraison Ashwin à Rahul à midwicket.

Lire aussi:  Oleksandr Usyk pense à la maison alors qu'il se prépare à affronter Anthony Joshua à Djeddah.

Yadav (4-25) a mis à mal l’ordre inférieur du Bangladesh et Ashwin a éliminé Mominul et Khaled Ahmed en l’espace de trois balles. Le Bangladesh s’est effondré en 74 heures.

L'Indien Ravichandran Ashwin, à gauche, célèbre l'élimination de Mominul Haque, meilleur buteur du Bangladesh. AP

Mominul, qui a renoncé au poste de capitaine en mai après une série de défaites, a réussi 12 quads et un six avant son étrange expulsion. Le batteur s’est jeté en avant mais a ensuite décidé de laisser la balle d’Ashwin, qui a effleuré son gant avant d’atteindre le gardien.

En réponse, l’Inde a atteint 19 sans perte avant que la mauvaise lumière ne mette fin prématurément à la journée à six heures de la fin. Shubman Gill était à la batte à 14 et le capitaine Rahul à 3 après avoir survécu à une décision de jambe avant.

Cette journée restera cependant dans les mémoires pour le retour d’Unadkat. Le sémillant gaucher a fait ses débuts contre l’Afrique du Sud à Centurion en 2010, lorsque les Proteas ont dépassé les 600 points et gagné par une manche. Il a été mis à l’écart du cricket de la balle rouge par la suite, mais après plusieurs saisons réussies pour son état de Saurashtra, il a forcé son retour dans l’équipe.

Il a terminé avec 2-50 jeudi, mais il aurait pu facilement en faire plus. Unadkat a réussi à faire bouger la balle dans les deux sens et à tirer le meilleur parti du terrain. Ses livraisons ont également sauté de la surface à certaines occasions.

« C’est très frustrant », a déclaré Jamie Siddons, l’entraîneur des batteurs du Bangladesh. « Nous travaillons dur. Nous disons que lorsque vous êtes dans le coup, vous devez y rester. Il faut s’assurer de faire un gros score quand on est lancé.

Lire aussi:  Hervé Renard ne s'emballe pas alors que l'Arabie Saoudite vise les huitièmes de finale de la Coupe du Monde.

« Les gens ont encore fait des erreurs mentales quand ils étaient fixés. La balle tournait mais les lanceurs de rythme ne recevaient pas beaucoup d’aide. Laisser Umesh obtenir quatre guichets était très décevant. »

Le Pacer Yadav a reconnu que les hôtes n’ont pas fait preuve de suffisamment de patience.

« Les batteurs du Bangladesh ont démarré mais il faut être patient sur ce genre de guichet. Je pense qu’ils ont joué trop de coups », a déclaré Yadav.

« Ils essaient de jouer un cricket positif parce que c’est leur style. Nous avons juste joué au bowling dans les bonnes zones. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*