Tiger et Charlie Woods fermement en lice au PNC Championship

Justin Thomas et son père Mike sont en tête du tournoi de golf familial PNC Championship après le premier tour de samedi, mais tous les regards étaient tournés vers Tiger et Charlie Woods, qui abordent le deuxième et dernier tour en position de force.

Les Thomas, qui ont remporté le tournoi de 36 trous au Ritz-Carlton d’Orlando, en Floride, en 2020, étaient en tête du classement après avoir combiné deux eagles et 11 birdies dans un parcours de 15 sous le par 57.

La famille Woods, qui a terminé deuxième l’année dernière, a partagé la deuxième place avec l’ancien champion des Masters Vijay Singh et son fils, Qass Singh.

Depuis leurs débuts en 2020, les projecteurs sont braqués sur le duo Woods, Tiger, 15 fois champion, souffrant d’une fasciite plantaire au pied droit et Charlie, 13 ans, boitant légèrement sur une cheville « instable ».

Aucun des deux n’a été découragé, et après un birdie au deuxième trou, ils ont pris feu avec huit trous de birdie ou mieux du quatrième au onzième. Tiger a même réussi un eagle sur le par cinq du cinquième trou.

Ils ont ajouté une autre paire de birdies aux 13e et 14e avant que Charlie ne réussisse un putt de birdie au dernier trou pour partager la deuxième place.

« Nous nous sommes éclatés aujourd’hui », a déclaré Tiger Woods. « Toute la journée, nous avons couru après la balle, et nous n’avons pas pris un bon départ, mais nous avons fait quelques birdies, un eagle et nous sommes entrés dans le jeu, ce qui était génial.

Lire aussi:  L'Angleterre se débat dans un match nul et vierge contre les États-Unis en Coupe du monde.

« C’était très similaire au sentiment que nous avions l’année dernière le dimanche », a ajouté Woods. « Nous nous sommes mis en route. J’ai eu un petit chip-in et tout d’un coup quelques putts sont tombés, et nous avons juste essayé de nous donner autant d’opportunités en nous plaçant dans le fairway, des coups de fer et des putts, et nous avons juste roulé. »

Le fait de jouer aux côtés de bons amis de la famille, Justin et Mike Thomas, a donné lieu à de nombreux rires et à des échanges d’insultes, Woods reconnaissant que leur rivalité amicale constituait une motivation supplémentaire.

« Absolument », a-t-il dit. « Ils ont reçu la ceinture (trophée) il y a quelques années. Ils nous l’ont balancé au visage pendant le repas de Noël.

« Ils sont en bonne position pour le refaire pendant le repas de Noël, mais nous allons avoir notre mot à dire. »

Woods, qui aura 47 ans le 30 décembre, n’a joué que neuf tours de compétition cette année alors qu’il se remettait de graves blessures à la jambe subies dans un accident de voiture en 2021.

La fasciite plantaire qui s’est déclarée dans son pied droit a compliqué ses préparatifs pour 2023, et il a dit qu’il ne peut toujours pas prédire un calendrier bien qu’il espère jouer les quatre majeurs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*