Rory McIlroy commence l’Open 2022 avec un joli 66 et Cameron Young prend la tête.

En tant que favori, alors qu’il est à la recherche de son premier titre majeur en huit ans, Rory McIlroy a rapidement réalisé son meilleur score d’ouverture à l’Open depuis 2010.

L’Irlandais du Nord est sorti en milieu de matinée ce jeudi à St Andrews dans des conditions relativement clémentes, et en quelques minutes, il a donné un signal fort de ses intentions. Sur le premier, il a rentré un putt de 55 pieds pour le birdie.

McIlroy, champion de l’Open en 2014, a réussi trois autres coups en trois trous à partir du cinquième pour se hisser dans la course à 4 coups et, lorsque son jeu s’est légèrement effiloché, il a rebondi après son seul coup abandonné de la journée au 13e trou avec un brillant birdie au trou suivant.

Deux magnifiques par sauvés aux 16 et 17 ont protégé le score de McIlroy, et le numéro 2 mondial a fait un birdie au dernier trou pour terminer avec un 66. Par la suite, il s’est installé à la deuxième place du classement, à deux longueurs du débutant américain Cameron Young.

« J’ai bien joué, très solide », a déclaré McIlroy. « Tout le monde sait que sur ce parcours de golf, il faut faire son score en sortant et c’est ce que j’ai fait.

« J’ai commencé par un bonus sur le premier trou, j’ai fait un birdi sur le par 5, j’ai fait quelques birdies sur les petits par 4 avec des wedges à la main, et ensuite sur les neuf derniers trous, même si le vent a rendu les choses plus difficiles, j’ai réussi à en faire deux sur les 14ème et 18ème trous.

Lire aussi:  La fièvre du football s'empare de Wembley alors que l'Angleterre rencontre l'Allemagne en finale de l'Euro 2022 - en images

« J’ai fait des birdies sur les trous que j’aurais dû faire et je n’ai commis qu’une seule erreur… La façon dont ce parcours se joue, avec sa fermeté, son rebondissement et sa difficulté, il s’agit de limiter ses erreurs. Et un seul bogey aujourd’hui, c’est bien. »

McIlroy, ancien numéro 1 mondial, a connu un beau parcours dans les tournois majeurs jusqu’à présent cette année. Il était deuxième au Masters, huitième au PGA Championship et cinquième ex-aequo à l’US Open le mois dernier. Son plus récent triomphe ? C’était la semaine avant Brookline, quand il a régné en maître à l’Open du Canada.

Cependant, cela semble une éternité depuis que McIlroy, 32 ans, a remporté le dernier de ses quatre titres majeurs.

Interrogé sur sa confiance actuelle, étant donné que toutes les facettes de son jeu semblent fonctionner, il a répondu : « Oui, elles le sont. Je conduis bien la balle.

« Une fois que je suis dans les fairways, je me donne des chances parce que mes fers sont un peu meilleurs que par le passé. Je mets bien la balle, je vois bien les coups et je réfléchis bien, et je pense que c’est la partie la plus importante cette semaine. Si vous faites cela, vous restez dans le tournoi. J’ai juste besoin de continuer sur cette lancée.

Pendant ce temps, Young a excellé lors de sa sixième participation à un tournoi majeur, son 64 sans défaut étant désormais le deuxième meilleur score du premier tour d’un Open sur le Old Course, derrière celui de McIlroy en 2010.

Lire aussi:  Henrik Stenson, capitaine licencié de la Ryder Cup, confirme qu'il rejoint la série LIV Golf.

Young, qui a manqué le cut lors de ses deux derniers départs, a réalisé une performance admirable lors de sa première saison sur le PGA Tour, avec deux deuxièmes places et deux troisièmes places, dont le PGA Championship.

« J’ai pris un excellent départ [four birdies in opening six holes] et à partir de là, on a joué de manière très intelligente. Ouais, on s’est éclaté. C’était très amusant ici. »

Ailleurs, l’Australien Cameron Smith a joué une carte de 67, tandis que l’amateur anglais Barclay Brown a signé un 68. Son score a été égalé par le triple numéro 1 européen Lee Westwood.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*