Les superstars de Paris s’affrontent en finale de la Coupe du monde.

Le jour où Lionel Messi a été présenté à son nouveau lieu de travail à Paris il y a 15 mois, il a entendu un son surprenant. Messi, naturellement, a été applaudi avec enthousiasme lors de sa présentation en tant que joueur du Paris Saint-Germain. Des huées étaient alors dirigées par certains Parisiens vers l’un des fils les plus talentueux de leur ville, Kylian Mbappé.

Les moqueries ont cessé depuis lors, et à mesure que les deux superstars, l’une native de Paris, l’autre initialement réticente à l’idée de quitter son domicile de longue date à Barcelone, se sont rapprochées, leur public a apprécié d’être témoin d’une période bénie de l’histoire : Deux talents qui ont marqué une génération, coéquipiers du PSG, et qui ont exercé leur magie sur le même terrain.

Dimanche, l’Argentin Messi et le Français Mbappé partageront un terrain sur la plus grande scène de toutes, une finale de Coupe du monde juste au nord de Doha, d’où de nombreuses routes mènent directement à Paris.

Ce sont des personnalités influentes de France qui ont contribué à faire du Qatar le pays hôte de la Coupe du monde 2022. Ce sont les investissements qataris qui ont permis au PSG d’employer en même temps des superstars de toutes les époques, Messi, 35 ans, et Mbappé, 23 ans.

C’est l’actuel président français, Emmanuel Macron, qui a parlé à Mbappe au début de l’année pour le persuader que les huées qu’il entendait de la part des supporters du PSG seraient étouffées s’il s’engageait à long terme à rester à Paris et que ce serait un choix patriotique, un vote pour la France, alors que l’attaquant envisageait, puis rejetait, une contre-offre du Real Madrid.

Au moins une médaille de vainqueur de la Coupe du Monde fraîchement frappée sera en route pour Paris la semaine prochaine, et un consensus étroit est qu’il est moins probable qu’elle appartienne à Messi qu’à Mbappé ; que lui et 25 de ses compatriotes paraderont leurs médailles d’or le long des Champs Elysées.

Le calibre des champions français, homme pour homme, et leur débrouillardise en font de maigres favoris. Les tenants du titre ont surmonté d’importants revers – blessures d’hommes importants tels que Karim Benzema, N’Golo Kante, Paul Pogba, Lucas Hernandez et Presnel Kimpembe – avec le genre de confiance qui vient de la continuité.

Lire aussi:  Le propriétaire du Shakhtar va faire don de 20 millions de livres sterling sur les honoraires de Mykhailo Mudryk pour aider les victimes de la guerre en Ukraine.

Ce sera la quatrième finale de Coupe du monde des Bleus en sept éditions. La majorité de leur équipe a été formée par l’un des systèmes de développement les plus enviés dans le sport. Leur entraîneur, Didier Deschamps, est en poste depuis plus de dix ans et était capitaine lorsque la France a remporté sa première Coupe du monde en 1998.

Leurs adversaires au stade Lusail n’ont rien à envier aux Français en termes d’histoire ou de culture de haut niveau dans le football de jeunes. Mais la dynamique qui a porté l’Argentine jusqu’à la finale a été moins douce.

Les Argentins sont arrivés au Qatar invaincus depuis 26 matches, ravis de voir que leur jeune entraîneur, Lionel Scaloni, est passé du statut de remplaçant à celui de leader respecté. Pourtant, après avoir perdu leur premier match, contre l’Arabie Saoudite, et avoir laissé filer un avantage de 2-0 en fin de quart de finale contre les Pays-Bas, certains vieux doutes sur les effets de la pression du tournoi ont dû être levés.

Le meilleur remède pour cela a été Messi, dont la bonne forme avec le PSG depuis août, après une première saison parfois difficile à Paris, s’est poursuivie au Qatar. Comme s’il avait délibérément conçu son calendrier pour atteindre son apogée à temps pour cette cinquième Coupe du monde.

L’Argentine bat la Croatie

Mais si vous enlevez ou annulez Messi, l’Argentine devra chercher l’inspiration plus loin que la France. Sans Benzema, le détenteur du Ballon d’Or, les vainqueurs de la Coupe du monde 2018, Kante, Pogba et Lucas Hernandez, la France a toujours été assez dominante pour tenir tête à une Angleterre compétitive et pétillante en quart de finale, ou pour résister au Maroc en demi-finale.

Deschamps est ravi de la façon dont son attaquant vétéran, Olivier Giroud de l’AC Milan, a transposé la forme de son club dans la Coupe du monde, et de la façon dont Antoine Griezmann a élargi son répertoire pour couvrir à la fois le jeu de liaison intelligent de Benzema, l’œil de Pogba pour une passe, et le combat défensif de Kante.

Lire aussi:  Rodolfo Arruabarrena minimise les informations selon lesquelles les Émirats arabes unis relâcheront leurs tacles contre l'Argentine.

Kante, le milieu de terrain de Chelsea qui se remet actuellement d’un problème aux ischio-jambiers, a été salué il y a quatre ans en Russie, pour son excellent placement de Messi lorsque la France a éliminé l’Argentine de la Coupe du monde, 4-3, en huitième de finale.

Après cette défaite, les Argentins ont retenu leur souffle quant à la réaction de Messi. Il avait annoncé – puis annulé – sa retraite internationale après la déception du précédent tournoi, la Copa América 2016, et l’on craignait qu’un autre échec dans la conquête d’un trophée majeur ne le fasse basculer à nouveau.

Comme Mbappé, qui répond aux appels de Macron, Messi a écouté les appels des politiciens sur les obligations patriotiques, alors qu’il doutait de la possibilité de remporter un jour de grands prix avec l’Argentine. La victoire en Copa América l’année dernière lui a donné un coup de fouet, et ses derniers mois à Paris ont été une plateforme idéale pour montrer son meilleur visage au Qatar.

Il aimerait beaucoup rentrer chez lui en France avec le seul trophée majeur qu’il n’a pas encore remporté. Une majorité de neutres sont probablement plus favorables à Messi qu’à Mbappé, juste pour voir le capitaine de l’Argentine récompensé pour toute la joie qu’il a donnée à son sport. Et parce qu’ils savent qu’il reste beaucoup plus d’années pour apprécier la jeune star française que pour savourer les dons uniques de Messi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*