Un composant de satellite radar fabriqué au Canada sera utilisé pour une étude mondiale des eaux de surface

LONGUEUIL, Qc. – Un élément de la technologie radar canadienne jouera un rôle clé dans une mission satellitaire dont le lancement est prévu vendredi et qui vise à étudier la quasi-totalité des eaux de surface de la Terre.

La mission SWOT (Surface Water and Ocean Topography) est dirigée par la NASA et le CNES, l’agence spatiale française, avec des contributions du Canada et du Royaume-Uni.

La mission étudiera 90 % des surfaces d’eau de la Terre et collectera des données pour aider à mieux comprendre et à faire face aux effets du changement climatique et améliorer la gestion de l’eau.

Un composant de fabrication canadienne du radar de la NASA générera les impulsions utilisées pour recueillir des informations précises sur la surface. Des scientifiques canadiens font partie de l’équipe scientifique de SWOT.

Des chercheurs ont déclaré lors d’une séance d’information à l’Agence spatiale canadienne aujourd’hui que la mission SWOT révolutionnera l’observation des courants océaniques depuis l’espace.

Le satellite devrait être lancé à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX depuis la base spatiale de Vandenberg en Californie, tôt vendredi matin, après que le lancement prévu aujourd’hui ait été annulé par la NASA.

Ce rapport de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 15 décembre 2022.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*