Ons Jabeur veut « mettre la barre très haut » pour 2023 alors que la préparation de la saison se poursuit au MWTC

Ons Jabeur est prêt à « placer la barre très haut » pour 2023, alors que la superstar du tennis tunisien vise le numéro 1 mondial et les titres du Grand Chelem.

Il y a douze mois, Jabeur est arrivée à Abu Dhabi en tant que remplaçante de dernière minute pour participer au Mubadala World Tennis Championship (MWTC), où elle a déclaré que ses objectifs pour 2022 étaient « le top 5 et les grands titres ». Ces objectifs ont été confortablement atteints puisque Jabeur a atteint la deuxième place du classement WTA, un record dans sa carrière, et a remporté le plus grand titre de sa carrière au Masters de Madrid, ajoutant un peu plus d’histoire à sa carrière de pionnière.

Jabeur a également connu des moments d’angoisse, puisqu’elle s’est retrouvée du côté des perdants lors de finales successives de Grand Chelem à Wimbledon et à l’US Open, mais toutes ses expériences ne font que jeter de l’huile sur le feu pour la nouvelle saison.

« C’était une année folle, beaucoup d’émotions, beaucoup de bons résultats », a déclaré Jabeur, 28 ans, lors de la journée des médias du MWTC jeudi. « J’aime toujours mettre la barre très haut pour moi-même, et je suis toujours heureux d’atteindre mes objectifs, donc je veux utiliser les expériences de 2022 pour être prêt pour 2023, avec des objectifs beaucoup plus élevés.

« Définitivement, je veux être numéro 1 mondial, je veux gagner des titres du Grand Chelem, et j’espère que l’expérience d’être dans les phases extrêmes de beaucoup de tournois m’aidera à être prêt pour 2023. »

La clé pour que Jabeur atteigne sa dernière série d’objectifs élevés est une pré-saison réussie. « C’est dur ! (Mon équipe) me tue mais cela fait partie du processus », dit-elle quand on l’interroge sur son régime d’entraînement. « Nous avons eu un excellent camp d’entraînement et de remise en forme et nous avons commencé le tennis lentement, donc ce match à Mubadala va certainement m’aider à être prête pour 2023. »

Jabeur disputera le match unique féminin au MWTC vendredi soir contre celle-là même qu’elle a remplacée l’année dernière. Emma Raducanu, alors championne en titre de l’US Open, devait affronter la médaillée d’or olympique Belinda Bencic mais a été contrainte de se retirer après avoir été contrôlée positive au Covid-19.

Lire aussi:  Sergio Garcia retient sa démission du DP World Tour pour découvrir son éligibilité à la Ryder Cup

« C’est toujours agréable d’être à Abu Dhabi, toujours agréable d’être dans un pays arabe », a déclaré Jabeur. « Je me sens comme chez moi. Chaque fois que je rencontre des fans arabes, ils me soutiennent toujours autant et ça me touche vraiment. J’espère que le stade sera plein demain. »

L’une des étoiles montantes du tennis féminin sera de l’autre côté du filet au Centre international de tennis de la Cité sportive Zayed.

Raducanu a créé sa propre histoire en remportant l’US Open 2021 en tant que qualifiée et en se hissant à la 10e place du classement. Pourtant, la première année complète de la Britannique de 20 ans sur le circuit a été marquée par des blessures et elle a depuis glissé à la 76e place mondiale.

« Pour la saison prochaine, j’ai l’intention de recommencer et d’essayer de tirer les leçons de l’année dernière », a déclaré Raducanu. « Je ne pense pas que ce sera nécessairement une navigation en douceur, mais je serai mieux préparée et j’aurai une meilleure idée de ce à quoi m’attendre à chaque événement. »

Lorsqu’on lui a demandé quelles étaient ces leçons, Raducanu a répondu : « Juste à quel point la saison est éprouvante physiquement. Je pense que je me suis bien préparé, alors j’ai hâte de voir comment cela va se passer l’année prochaine.

« Pour moi, il s’agit maintenant d’augmenter le nombre d’heures passées sur le terrain, car c’est quelque chose que je ne fais pas trop. Physiquement, cependant, je suis dans une meilleure position. »

Obtenir ces heures sur le court est l’une des principales raisons pour lesquelles Raducanu a signé pour affronter Jabeur au MWTC. Sa dernière compétition remonte au début du mois d’octobre, lorsqu’elle s’est retirée de son match du premier tour de l’Open d’Ostrava en raison d’une blessure au poignet qui l’a empêchée de « toucher une raquette pendant deux mois ».

Lire aussi:  Baseball : Shohei Ohtani n'obtient aucun résultat et les Angels s'effondrent contre les Mariners.

« Avoir un sens de la compétition et être capable de faire un match avant le début de la nouvelle saison est vraiment important et je pourrai m’améliorer à partir de là et voir où je suis compétitive », a-t-elle déclaré. Je pourrai ainsi m’améliorer et voir où j’en suis sur le plan compétitif », a-t-elle ajouté. « Le dernier tournoi remonte à un certain temps, alors il faut passer plus de temps sur le court de tennis. Je suis impatiente de jouer cet événement. »

Le match de Jabeur contre Raducanu sera le troisième des trois matchs de la première journée et suivra les deux quarts de finale du tournoi masculin à six joueurs, qui débutera avec le numéro 4 mondial grec Stefanos Tsitsipas contre le numéro 1 britannique Cameron Norrie. Le Russe Andrey Rublev, 8e mondial, affrontera ensuite le Croate Borna Coric, 26e mondial, qui a remplacé à la dernière minute Frances Tiafoe, demi-finaliste de l’US Open et blessé.

Les deux premières têtes de série du tournoi, le numéro 1 mondial Carlos Alcaraz et le numéro 3 mondial Casper Ruud, ont reçu des exemptions pour les demi-finales de samedi. Alcaraz affrontera Rublev ou Coric après la première demi-finale entre Ruud et Rublev ou Coric.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*