De nouvelles règles devraient permettre de réduire dès jeudi, les nuisances sonores autour des aéroports d’Ile-de-France. A Orly, l’altitude d’arrivée des avions sera relevée de 300 mètres.

Lors d’un déplacement dans le Val-d’Oise (95) jeudi dernier, la ministre de l’écologie, du développement durable et des Transports a annoncé la mise en place de plusieurs mesures, visant à réduire la pollution sonore autours des aéroports franciliens. L’altitude des vols à l’approche d’Orly passera de 900 à 1 200 mètres. Un relèvement de 300 mètres qui permettra, selon le ministère, « une réduction de 50 % du bruit subi par les populations survolées et une baisse de 60 % des personnes exposées à un bruit supérieur à 65 décibels. »

En parallèle, le ministère des transports prendra en charge, jusqu’à la fin de l’année 2013, l’intégralité des dépenses d’insonorisation des logements situés autour de l’aéroport.  Des mesures qui « devraient améliorer la qualité de vie de centaines de milliers de riverains », souligne la ministre et maire (UMP) de Longjumeau, Nathalie Kosciusko-Morizet.