M. Price s’excuse du moment choisi pour publier un message en faveur des armes à feu et rend hommage aux victimes du massacre de 1989.

La star des Canadiens de Montréal Carey Price s’est excusé mardi auprès des personnes touchées par la tuerie de Montréal de 1989 après avoir publié un message sur les médias sociaux en faveur d’un groupe de défense des armes à feu dans les jours précédant l’anniversaire de la tuerie.

Le gardien de but a déclaré sur Instagram qu’il restait fidèle à ses opinions, mais a reconnu que le moment choisi avait pu être blessant.

« Je reconnais que l’amplification de toute conversation autour des armes à feu cette semaine peut avoir bouleversé certaines des personnes les plus touchées par les événements ici en 1989, et à eux, je m’excuse », a-t-il écrit dans une déclaration publiée sur sa story Instagram.

Ses excuses ont été présentées à l’occasion du 33e anniversaire du 6 décembre 1989, date à laquelle un homme motivé par sa haine des féministes a tué 14 étudiantes et blessé 13 autres personnes à l’École Polytechnique.

M. Price a posté samedi une photo de lui habillé en tenue de camouflage et tenant un fusil, avec une légende exprimant son opposition à un projet de loi fédéral qui interdirait les armes d’assaut.

« J’aime ma famille, j’aime mon pays et je me soucie de mon voisin. Je ne suis pas un criminel ni une menace pour la société », peut-on lire dans la légende. Price a poursuivi en qualifiant d' »injuste » la législation libérale sur les armes à feu.

Il a également exprimé son soutien à la Coalition canadienne pour le droit des armes à feu, qui a été critiquée ces derniers jours pour avoir utilisé « POLY » comme code promotionnel pour offrir des réductions dans sa boutique en ligne.

Lire aussi:  Rio Tinto et un partenaire d'Ottawa investiront 737 millions de dollars dans un projet d'acier et de titane au Québec

Les Canadiens de Montréal ont présenté leurs excuses lundi aux personnes qui ont été blessées par la controverse et ont déclaré qu’ils faisaient un don à la collecte de fonds annuelle de Polytechnique en mémoire des victimes. L’équipe a déclaré que M. Price n’était pas au courant du code promotionnel ni du « moment malheureux » de son message.

M. Price a écrit mardi que « malgré une déclaration antérieure publiée », il était conscient de la tragédie du 6 décembre et de l’importance qu’elle revêt pour les Montréalais.

« Je pense que les Montréalais connaissent mon cœur et mon caractère et savent que je ne causerai jamais intentionnellement de la douleur aux personnes touchées par la violence armée », a-t-il écrit, ajoutant que son « cœur et ses prières » sont avec les victimes.

Le débat intervient alors que les députés d’Ottawa discutent du projet de loi C-21, qui consacrerait une définition des armes à feu de type assaut interdites.

La coalition pour les droits des armes à feu et les députés conservateurs ont dénoncé les amendements proposés au projet de loi comme une attaque contre les propriétaires d’armes à feu respectueux de la loi et titulaires d’un permis.

Le ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, a déclaré lundi qu’il semble que l’arme que Price tient dans son post Instagram soit légale et le restera en vertu de la législation du gouvernement.

« Vous voyez maintenant les conséquences de cela, où les gens fonctionnent à partir de fausses hypothèses et de confusion. Nous devons nous assurer que nous avons un débat réfléchi qui est basé sur les faits », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  Un rapport révèle des signes de violence et de négligence dans deux foyers de soins de longue durée de Montréal

Avant ses excuses, M. Price avait écrit lundi sur Twitter qu’il avait soulevé la question des armes à feu parce que le débat a lieu maintenant, et « pas par manque de respect pour qui que ce soit. »

« Je continue à me tenir aux côtés de mes collègues chasseurs et tireurs sportifs qui ont acquis légalement nos biens et les utilisent en toute sécurité », a-t-il écrit.

Ce reportage de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 6 décembre 2022.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*