Le Québec va ajouter 27 noms à la liste des espèces vulnérables et menacées

MONTRÉAL – Le gouvernement du Québec met à jour sa liste d’espèces menacées ou vulnérables pour la première fois en plus d’une décennie, avec 27 espèces ajoutées ou jugées plus en danger.

Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, en a fait l’annonce aujourd’hui à l’occasion du Sommet de la jeunesse COP 15, qui se déroule en marge de la Conférence des Nations Unies sur la biodiversité qui s’ouvre mardi à Montréal.

Selon la loi provinciale, deux statuts peuvent être attribués aux espèces : vulnérable si la survie est jugée précaire à long terme, et menacée pour celles qui pourraient disparaître à brève échéance.

Parmi les 16 espèces reclassées dans la catégorie des espèces menacées figurent la rainette faux-grillon de l’Ouest, la petite chauve-souris brune et le bourdon à pattes rouillées.

Onze autres espèces sont qualifiées de vulnérables, dont la coccinelle à deux points, le rorqual commun, le serpent d’eau et le bobolink, un oiseau chanteur.

Les habitats de 28 espèces seront également ajoutés, dont ceux de la rainette faux-grillon de l’Ouest, de la population de bélugas du fleuve Saint-Laurent, de l’arlequin plongeur et du faucon pèlerin.

Le gouvernement indique dans un communiqué que la dernière mise à jour de la liste remonte à 2009.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 5 décembre 2022.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*