L’Afrique du Sud dominante remporte son quatrième titre consécutif au Dubai Sevens

Donnez-leur simplement le trophée Emirates Invitational qu’ils pourront garder pour toujours. Ou renommez l’Emirates Dubai Sevens « The Blitzboks Invitational ».

Parce que, pour être juste envers eux, ils laissent les autres avoir de l’expérience. Du moins jusqu’à ce que ça devienne sérieux, et à ce moment-là, ils allument les afterburners et laissent tout le monde dans leur sillage.

L’Afrique du Sud a remporté le titre des World Sevens Series à Dubaï samedi soir. Bien sûr, ils l’ont fait. C’est la quatrième fois de suite qu’ils remportent le festival de rugby du Moyen-Orient, et la septième fois en neuf ans.

Le dernier match, contre l’Irlande, finaliste pour la première fois à Dubaï, était plus ou moins terminé avant même d’avoir commencé.

Shilton van Wyk a marqué dès la première action du match. Il a ajouté un deuxième but quatre minutes plus tard, et à la mi-temps, les champions menaient 21-0, le capitaine Siviwe Soyizwapi ayant marqué un intercept.

L’Irlande a menacé de remuer après la pause, avec un essai de Jack Kelly, mais ce n’était guère plus qu’une consolation, les Boks s’imposant 21-5.

« Je suis très fier de mes garçons », a déclaré Soyizwapi. « Le camp d’entrée dans ce tournoi était différent, mais nous nous sommes vraiment serrés les coudes.

« Aujourd’hui, et tout le week-end, nous avons montré à quel point nous nous battons les uns pour les autres. »

L’Afrique du Sud a prouvé l’adage selon lequel, dans le sport, ce n’est pas la façon dont on commence qui compte, mais la façon dont on finit.

L’Afrique du Sud est arrivée à ce tournoi avec une nouvelle équipe. Leur entraîneur, Neil Powell, qui a remporté plusieurs titres, a quitté son poste en septembre, après une dizaine d’années de bons et loyaux services.

Lire aussi:  Une page d'histoire se tourne en Arabie Saoudite avec la victoire de Ramla Ali sur Crystal Garcia Nova.

Si leurs adversaires pensaient avoir une chance, ils auraient pu y croire après que la Grande-Bretagne – une équipe formée au pied levé – ait battu les Boks lors du premier tour des matches de poule vendredi.

L’Afrique du Sud ne s’est qualifiée pour la phase de poule qu’à la différence de points, après une courte victoire sur l’Australie lors du dernier match vendredi soir.

Et pourtant, alors que la Grande-Bretagne jouait les matches de consolation le jour de la finale et perdait contre l’Uruguay, l’Afrique du Sud remportait une fois de plus le titre.

« Le jeu à sept est un jeu sans excuses », a déclaré Soyizwapi.

« Le niveau auquel nous jouons cette saison, toutes les équipes sont difficiles à affronter.

« Elles s’améliorent et il n’y a pas de match facile. Nous l’avons mentionné et nous nous sommes assurés d’être dans le bon espace mental à chaque match que nous avons joué.

« Je suis très heureux de la défense que nous avons mise en place. Je pense que cela faisait partie du plan. »

Van Wyk a été le joueur du match de la finale pour sa salve de deux essais. « Nous sommes arrivés là-bas avec un plan, et nous l’avons exécuté, comme les entraîneurs nous le demandent », a déclaré Van Wyk.

La victoire à Dubaï a permis à l’Afrique du Sud de rejoindre l’Australie en tête des World Sevens Series après deux étapes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*